G7 : 17 interpellations et 4 policiers légèrement blessés après de premiers heurts

25 Août, 2019, 09:42 | Auteur: Lynn Cook
  • G7 à Biarritz: Premiers heurts en marge du sommet 17 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue

Elle a donné lieu à de brefs heurts entre forces de l'ordre et manifestants, avec usage de canons à eau, de gaz lacrymogènes, et d'au moins une grenade de désencerclement, ont constaté des journalistes de l'AFP. La préfecture annonce 17 interpellations, 4 policiers ont été légèrement blessés.

Les policiers ont été légèrement blessés par un tir de mortier d'artifice, selon la préfecture, qui a précisé que " la situation était stabilisée un peu après 22 heures.

Soixante-huit personnes ont été interpellées samedi dans le cadre du dispositif de sécurité du G7 de Biarritz, et 38 d'entre elles ont été placées en garde à vue, a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, sans préciser le lieu ou le contexte des interpellations.

Dans l'après-midi à Urrugne, les forces de l'ordre ont repoussé 100 à 200 personnes qui ont voulu accéder à un rond-point menant à l'autoroute A63 reliant Biarritz à la frontière espagnole, a souligné la préfecture citée par France info. Les policiers ont alors essuyé des jets de projectiles venant des manifestants et, après sommations, ont effectué deux tirs de lanceurs de balles de défense (LBD), selon la même source.

Présent sur place lors des heurts, le journaliste et activiste Taha Bouhafs a fait état dans la soirée, sur Twitter, de "plusieurs" blessés "du côté des manifestants". Taha Bouhafs précise que des "LBD sont envoyés" en direction de la foule. Des clichés qu'il a pu se procurer montrent des barricades érigées par les militants, dans le cas où les forces de l'ordre décideraient de donner l'assaut sur leur campement.

Plus de 13 000 policiers et gendarmes sont mobilisés à Biarritz et dans sa région pour assurer la sécurité du sommet du G7, ainsi que du contre-sommet des anti-G7, tenus à distance de la station balnéaire, et qui s'est achevé vendredi.

A l'occasion du contre-sommet, une manifestation est prévue samedi entre Hendaye et Irun (Espagne).

Recommande: