Deux drones s'écrasent à Beyrouth

25 Août, 2019, 21:56 | Auteur: Lynn Cook
  • Deux drones s'écrasent à Beyrouth

Le mouvement chiite, de son côté, promet de riposter.

Le porte-parole de Tsahal a annoncé que l'armée a effectué une attaque aérienne préventive en Syrie contre des milices chiites et des positions de la force Al-Quds, appartenant aux Gardiens de la Révolution iranienne. Le dernier conflit en date remonte à l'été 2006. Annonçant une nouvelle phase dans le conflit avec Israël, il a promis que tout drone israélien dans le ciel libanais serait désormais abattu, précisant toutefois que le Hezbollah n'avait pas abattu les deux appareils le 25 août.

M. Hariri a dénoncé "une violation de la résolution 1701" de l'ONU ayant mis fin au sanglant conflit de 2006 entre le Hezbollah et Israël. Saad Hariri a en outre averti que son gouvernement "prendrait toutes ses responsabilités" afin d'épargner au Liban tout développement susceptible de mettre en péril "la sécurité, la stabilité et la souveraineté nationales".

Le président Michel Aoun a dénoncé une atteinte à "la stabilité et à la paix au Liban et dans la région".

Quelques minutes à peine après cette prise de parole, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué une "action opérationnelle majeure" destinée à contrecarrer l'attaque planifiée par "la force iranienne Al-Quods et les milices chiites". Régulièrement Beyrouth accuse l'Etat hébreu de violer son espace aérien avec ses avions ou des drones.

L'armée libanaise affirme que ces deux engins étaient israéliens, que l'un des deux engins est simplement tombé, tandis que l'autre a explosé dans les airs.

Le Hezbollah avait auparavant affirmé que l'explosion du second drone avait touché son centre des médias, situé dans un immeuble résidentiel où se trouvent également d'autres institutions du mouvement chiite.

Il a indiqué que les éclats de vitres avaient fait des blessés légers, expliquant à des journalistes que les drones "visaient une cible" qui n'a pas encore été déterminée.

Cet incident est intervenu quelques heures après de nouvelles frappes israéliennes en Syrie voisine, à Aqraba, au sud-est de Damas.

L'aviation israélienne a mené des frappes en Syrie pour empêcher une force iranienne de lancer une attaque contre Israël avec des drones chargés d'explosifs, a indiqué l'armée israélienne dans la nuit de samedi à dimanche.

Du côté syrien, une source militaire citée par l'agence de presse officielle Sana a assuré que la défense antiaérienne de l'armée syrienne était entrée samedi soir en action pour contrer des "missiles israéliens" en provenance du Golan et visant les environs de Damas, précisant que la plupart avaient été abattus avant d'atteindre leurs cibles.

Recommande: