L'administration Trump veut détenir beaucoup plus longtemps les migrants

23 Août, 2019, 22:28 | Auteur: Lynn Cook
  • L'administration Trump veut détenir beaucoup plus longtemps les migrants

Mais ces infrastructures sont déjà presque pleines et les défenseurs des droits des migrants redoutent que ces familles soient envoyées dans des centres de rétention près de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis.

Les associations de défenses des droits humains sont vent debout contre cette annonce. Mercredi, le gouvernement de Donald Trump a annoncé son intention de durcir sa politique d'immigration clandestine en instaurant une nouvelle loi qui permettrait aux autorités fédérales de retenir les détenus mineurs et leurs familles pour une durée indéterminée (et illimitée).

La décision judiciaire baptisée " Flores " instaurée en 1997 - qui imposait aux autorités de libérer les enfants après 20 jours de détention - sera rayée au profit d'une règle qui devrait être mise en oeuvre sous 60 jours, rapporte l'AFP.

Parallèlement, le président américain a laissé entendre qu'il pourrait s'attaquer au droit du sol - inscrit dans le 14e amendement de la Constitution américaine - qui permet aux enfants nés aux États-Unis de bénéficier de la nationalité américaine.

Le président américain a même trouvé de quoi ironiser sur la situation: "Vous traversez la frontière, vous faites un bébé: félicitations, le bébé est un citoyen américain! Il s'agit d'un besoin humanitaire urgent". "Cette nouvelle règle garantira que les enfants étrangers sont en sécurité et que l'on prend bien soin d'eux en détention". " Nous avons vu cette année un flot inédit de familles, venant surtout d'Amérique centrale, arriver à notre frontière sud-ouest", a expliqué en conférence de presse Kevin McAleenan, le ministre par intérim de la Sécurité intérieure. " Il s'agit d'une nouvelle attaque cruelle contre les enfants " migrants, a dénoncé une responsable de l'association américaine ACLU, Madhuri Grewal. "Le gouvernement ne devrait pas emprisonner des enfants, et devrait encore moins chercher à mettre plus d'enfants en prison, pendant plus longtemps". Des parlementaires démocrates ont appelé la justice américaine à "stopper immédiatement cette action illégale".

La pédiatre Julie Linton, présidente au sein de l'Académie américaine de pédiatrie (AAP) du groupe sur la santé des enfants migrants, a visité des centres de détention.

L'administration Trump vient d'ouvrir un nouveau front dans sa lutte contre l'immigration illégale.

Recommande: