Kyrgios écope de 113 000€ d'amende — Cincinnati

19 Août, 2019, 18:43 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Nick Kyrgios jette de rage sa raquette lors du tournoi de Cincinnati

Le bad boy Nick Kyrgios refait parler de lui à Cincinnati: battu par le Russe Karen Khachanov, l'Australien a terminé le match, mercredi, avec deux raquettes cassées et un lancer de chaussures dans le public après un échange animé avec l'arbitre de la rencontre, qui comptait pour le deuxième tour du tournoi américain.

Kygios, 24 ans et 27e joueur mondial, est notamment sanctionné pour "avoir quitté le court sans permission, proféré des obscénités et pour sa conduite anti-sportive envers son adversaire". Le joueur a également été averti qu'il pourrait être suspendu à l'issue de la fin d'une enquête qui va être diligentée.

Khachanov, no 8 mondial et récent demi-finaliste à la Coupe Rogers à Montréal, s'est imposé 6-7 (3/7), 7-6 (7/4) et 6-2. Au milieu du second set, l'Australien est allé faire pipi contre l'avis de l'arbitre de chaise.

Kyrgios a accusé Murphy d'avoir commencé le chronomètre des tirs trop tôt et s'est finalement vu imposer une pénalité de points à la fin du deuxième set pour avoir insulté l'arbitre irlandais à l'aide d'un injure.

Kyrgios est tout de même parti, deux raquettes sous le bras. Un fait de match en apparence anodin, mais qui a provoqué la fureur de Nick Kyrgios, qui n'a eu ensuite de cesse de se plaindre auprès de l'arbitre et de revenir sur l'incident, tout en qualifiant ce dernier de "pire arbitre du jeu" et de "patate sur une chaise".

L'Australien Nick Kyrgios a une fois de plus perdu le contrôle de ses nerfs, cette fois-ci lors du tournoi de Cincinnati, aux Etats-Unis.

" C'était un match compliqué pour moi, il fallait trouver la façon de gagner". Il faut réussir à gérer tout ça si tu veux avoir une chance de gagner. La semaine dernière, à Montréal, il a eu un accrochage avec un arbitre, car il estimait que les serviettes n'étaient pas assez blanches. Après avoir jeté une chaise sur le court, il a tout simplement abandonné. non sans avoir serré la main de son adversaire et de l'arbitre.

Recommande: