Loïc a retrouvé sa petite sœur grâce aux réseaux sociaux — Adoption

18 Août, 2019, 20:27 | Auteur: Sue Barrett
  • Loïc Fourcade de son nom biologique Lestienne recherche sa petite sœur. Capture Instagram

"(.) Je lui ai posé des questions, sur la mort de notre mère ou le nom de notre ancienne assistante sociale, je ne l'avais pas dit sur les réseaux sociaux donc elle ne pouvait pas le savoir autrement", explique-t-il.

Il a eu raison de faire preuve d'acharnement puisque c'est grâce au réseau social que l'adolescent a enfin "retrouvé sa petite sœur et toute sa famille". Ma mère n'était pas du tout responsable, nous étions neuf à vivre dans une voiture sur un parking.

Comme le rapporte le Huffington Post, cela faisait 6 ans que Loïc, né à Roubaix mais qui habite dans le sud de la France, essayait de retrouver sa famille biologique. Mais à l'âge de 8 ans, sa vie prend une nouvelle tournure: "J'ai été adopté". "Le juge a décidé de me séparer de mes frères et sœurs et depuis ce jour-là, je n'ai plus aucune nouvelle d'eux", raconte-t-il avec émotion. "(.) Au bout de trois ans j'ai été enlevé de ma mère (.), j'ai été placé dans une famille d'accueil où je suis resté cinq ans". "J'ai ma petite sœur, celle qui me manque le plus, ça va faire dix ans que j'ai perdu contact avec, c'est la seule qui me manque énormément", dit-il dans de lourds sanglots, en donnant les quelques informations qu'il possède sur elle.

Il y a une dizaine d'année, le jeune homme avait été séparé de sa fratrie lors de son adoption. "Il reçoit un message " insistant " de quelqu'un qui " voulait qu'on parle en privé ". Je n'ai pas vu tout de suite. Mais il aimerait au moins revoir sa sœur cadette, Marie-Anaïs. Aujourd'hui, il estime que c'est un "miracle des réseaux sociaux", et se montre très reconnaissant envers toutes les personnes qui ont bien voulu partager sa vidéo.

Le jeune homme finit par voir le message puis téléphone à l'internaute en question.

Une belle histoire grâce à la magie d'Internet. Et là. Le doute n'a pas duré! Il savait seulement qu'elle avait été adoptée en Bretagne.

" Je me suis effondré, mis à pleurer... pendant longtemps", confie encore l'adolescent à nos confrères.

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

Recommande: