Aisne: un patient reste six jours aux urgences

18 Août, 2019, 14:43 | Auteur: Aubrey Nash
  • Aisne : Un patient de 70 ans passe plus de 6 jours sur un brancard aux urgences de Saint-Quentin

Un "record" dû à "un manque de lits d'hospitalisation", accuse le collectif de paramédicaux urgentistes, Inter-Urgences, dont le tweet a été repéré par France 3 Hauts-de-France, et qui "demande un arrêt des fermetures des lits d'aval".

Un patient âgé de 70 ans est resté six jours dans une unité des urgences de l'hôpital de Saint-Quentin (Aisne), "un record" dénonce vendredi le collectif Inter-Urgences, la direction affirmant pour sa part qu'il s'agissait d'une décision "médicale" et non d'organisation. "Ensuite, il a été pris en charge dans un lit adapté ", rectifie François Gauthiez, directeur de l'établissement.

Une version largement démentie par la direction du centre hospitalier de Saint-Quentin ainsi que le personnel soignant, selon L'Aisne nouvelle.

Cinq mois après le début du mouvement, la grève des urgences n'a jamais été aussi étendue. "La seule solution qu'on a dans ces cas-là c'est qu'on le laisse ainsi (.) malheureusement c'est récurrent il y a un problème aux urgences", assure à RMC une aide-soignante de l'établissement concerné.

Selon les recommandations de la Société francophone de médecine d'urgence, l'unité d'hospitalisation de courte durée (UHCD), dans laquelle le patient est resté, fait "partie intégrante des services d'urgence", "pour laquelle il est recommandé que la durée moyenne de séjour soit inférieure à 24 heures".

L'homme a finalement pu regagner son domicile ce jeudi 15 août, soit sept jours après son arrivée aux urgences du centre hospitalier de Saint-Quentin.

Mercredi 14 août, le ministère de la Santé a annoncé avoir recensé 195 services d'accueil des urgences en grève, 220 d'après le collectif Inter-Urgences.

Recommande: