Mort de DJ Arafat, la star ivoirienne du coupé-décalé

13 Août, 2019, 20:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Après son état d'inconscience DJ Arafat

Après avoir annoncé dans un premier temps que DJ Arafat allait bien, son manager, Yves Roland Jay Jay, a posté un nouveau message sur sa page Facebook. "S'il y'a un prophète du couper-décaler, c'est Dj Arafat... C'est une grande perte pour la musique ivoirienne", déplore A'salfo. Avec le Ministre D'Etat Hamed Bakayoko, nous avons constaté le corps sans vie de l'artiste, dans cette clinique où il a été admis hier nuit après son grave accident de moto. La musique était essentiellement destinée aux dancefloors, à l'instar de son dernier single en collaboration avec Naza intitulé Ventripotent.

Un hommage lui sera bientôt rendu.

DJ Arafat était "un monument de la musique ivoirienne", "il donnait des concerts dans toute l'Afrique", a témoigné Ozone, un producteur de hip hop et animateur de télévision.

La star du " coupé-décalé " est décédé lundi 12 août à la Polyclinique des Deux Plateaux, à Abidjan.

A l'en croire, tout ce qu'a fait Arafat était pour honorer la Côte d'Ivoire ainsi que toute l'Afrique. "Hospitalisée, elle est hors de danger mais reste en observation", peut-on lire dans les colonnes de Life Magazine.

Artiste de renommée internationale, DJ Arafat est né en 1986 à Yopougon, une commune de la capitale économique ivoirienne. "Il souffrait d'une fracture du crâne et d'un œdème", a déclaré une source.

Depuis l'annonce de l'accident de moto de DJ Arafat, survenu dimanche soir, les rumeurs étaient nombreuses à circuler sur les réseaux sociaux. Denise Delafaphiet puisque c'est d'elle qu'il s'agit "se porte mieux ce matin (mardi 13 Août 2019)". "Sa moto a percuté une voiture conduite par une journaliste de Radio Côte d'Ivoire". Rapidement pris en charge, il a été placé en soins intensifs. Il n'a malheureusement pas survécu. Ce qui en fait une des grandes figures de ce mouvement musical populaire qui a vu le jour au début des années 2000 pendant la crise politico-militaire qui a secoué le pays.

L'artiste Malien Sidiki Diabaté a pleuré Arafat à sa manière.

Recommande: