Mort de Jean-Pierre Mocky : une cérémonie organisée à Paris

12 Août, 2019, 22:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Jean-Pierre Mocky : pourquoi son fils l’acteur Stanislas Nordey ne voulait pas porter son nom

Les hommages ont souligné son extrême liberté et sa générosité, et l'assistance n'a pas résisté à quelques plaisanteries. Les funérailles du cinéaste ce lundi 12 août ont rassemblé nombre de réalisateurs et de comédiens en l'église Saint Sulpice dans le sixième arrondissement de Paris.

Après s'être perdus de vue pendant plusieurs années, Jean-Pierre Mocky et Stanislas Nordey se sont retrouvés peu de temps avant le décès du "pote " de Jean-Paul Belmondo. Patricia Barzyk, l'ancienne compagne de Jean-Pierre Mocky, était aussi parmi la foule.

Pour les personnalités qui se sont déplacées ce lundi matin, Benoît Magimel est apparu touché, aux côtés notamment d'Elsa Zylberstein, de Dominique Lavanant, Catherine Jacob, Michael Lonsdale.

"Il était provocateur et attentionné, tout et son contraire!"

Dans le carnet du Figaro , ses enfants avaient invité ses fans à "venir lui adresser un au revoir joyeux plutôt que de pleurer sa mort". "Il savait aller sur la pointe des pieds tout en hurlant de temps en temps", a confié aux journalistes Dominique Lavanant (ci-dessous très émue).

Ancien aumônier des artistes, le père Philippe Desgens a accueilli le cercueil de bois clair en soulignant que la mère de Mocky, catholique, l'avait fait baptiser, et ajouté, en allusion à un de ses films cultes, qu'il était décidément " un drôle de paroissien ". Il est temps que je m'arrête avant de l'entendre hurler de là-haut, non pas " moteur " mais " coupez!

Au nom de ses enfants, sa fille Olivia Mokiejewski a salué "un regard critique qui réveillait d'un monde aseptisé".

Même si ces films n'ont pas tous rencontré le succès, Jean-Pierre Mocky tenait une place à part, grande gueule, franc-tireur, éternel rebelle. S'il n'était "pas vraiment un père et un mari", il était "génial".

Recommande: