40 000 manifestants à Moscou pour des élections libres — Russie

12 Août, 2019, 23:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Manifestation à Moscou le 10 août 2019

Un rassemblement autorisé pendant seulement deux heures, uniquement sur cette avenue du centre de Moscou, très encadrée par la police.

Environ 40.000 personnes se sont rassemblées samedi à Moscou pour protester contre l'exclusion des candidats d'opposition aux élections locales de septembre selon l'ONG Compteur Blanc, spécialisée dans le comptage des manifestants.

Il s'agit du quatrième week-end consécutif de manifestation dans la capitale russe.

Dans le calme sur l'avenue Sakharov, les manifestants portaient des pancartes sur lesquelles était écrit "Donnez-nous le droit de vote" ou "Vous nous avez assez menti", tandis que d'autres brandissaient des drapeaux russes ou les portraits de militants arrêtés.

"Je suis outrée par cette injustice à tous les niveaux" a déclaré Irina Dargolts, ingénieure de 60 ans. On ne laisse pas se présenter des candidats qui ont collecté toutes les signatures nécessaires. Les deux précédentes manifestations de l'opposition, le 27 juillet et le 3 août, n'avaient pas été autorisées et s'étaient soldées par respectivement 1400 et un millier d'interpellations. Cette contestation, inédite depuis le retour de Vladimir Poutine au Kremlin en 2012, ne faiblit pas, en dépit de la réponse sévère des autorités et de l'absence de presque tous les leaders de l'opposition, condamnés à de courtes peines de prison. Elle a toutefois été interpellé avant la manifestation après une perquisition de la police dans son local de campagne.

" Je ne vais pas aller à la manifestation". Mais vous savez quoi faire sans moi. Je suis fière de tous ceux qui sont venus. Ce dernier est apparu à la manifestation portant un t-shirt de soutien à Egor Joukov, un étudiant de 21 ans emprisonné. La manifestation de la semaine passée n'avait pas été autorisée. Une marche qui, selon la police, sera "immédiatement stoppée". D'autres rassemblements ont eu lieu dans plusieurs villes. A Saint-Pétersbourg (nord-ouest), 80 personnes ont été interpellées et 15 autres à Rostov-sur-le-Don (sud-ouest), selon l'ONG OVD-Info qui donne le chiffre de 275 interpellations dans tout le pays.

La contestation a démarré à la suite du rejet d'une soixantaine de candidats indépendants aux élections locales du 8 septembre.

L'article mis en ligne par l'ambassade américaine donnait également une liste des parties de Moscou se trouvant sur le trajet de la manifestation, et conseillait à ses ressortissants d'"éviter l'itinéraire pris par le cortège" ainsi que de se munir de leur passeport américain comportant un visa russe valide.

Le "Fonds de lutte contre la corruption" d'Alexeï Navalny, actuellement emprisonné, est quant à lui visé par une nouvelle enquête pour "blanchiment" d'argent sale et ses comptes ont été gelés. "Ce que je comptais dire à la manifestation, c'est qu'ils ne nous font pas peur, ils ne seront pas capables de nous empêcher de revendiquer nos droits électoraux, ils ne seront pas capables de nous empêcher de manifester, parce que nous le ferons encore, régulièrement, jusqu'à ce que les autorités entendent les Moscovites".

Recommande: