Donald Trump indigne encore avec un cliché polémique — Fusillade d’El Paso

11 Août, 2019, 23:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Manifestation mardi à Louisville dans le Kentucky devant la permanence du chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch Mc Connell accusé de bloquer l'adoption de lois renforçant les contrôles sur les ventes d'armes aux Etats Unis

Pressé d'agir, le président Trump s'est lui dit vendredi favorable à des réformes de " bon sens", tout en laissant planer le doute sur ses intentions en apportant un soutien sans réserve au puissant lobby NRA. "Je suis le plus grand défenseur du deuxième amendement qu'il puisse y avoir", a-t-il tonné, en référence au droit constitutionnel de détenir une arme.

Les États-Unis sont encore endeuillés par deux fusillades survenues à 13 heures d'écart et qui ont causé la mort de 31 personnes au total.

"Des discussions sérieuses ont lieu entre les leaders du Sénat et de la Chambre sur des vérifications judicieuses d'antécédents" (judiciaires et psychiatriques), a aussi tweeté Donald Trump.

Les débats parfois animés entre démocrates ont jusqu'ici été dominés par des sujets comme l'assurance-maladie et l'économie, mais le contrôle des armes à feu s'impose désormais dans leur campagne comme un thème plus rassembleur. Le chef de la NRA Wayne LaPierre a prévenu jeudi qu'elle était opposée à " toute loi qui empiéterait injustement sur les droits des honnêtes citoyens ".

Après la mort de 17 personnes dans un lycée de Parkland en 2018, Donald Trump avait semblé soutenir l'interdiction des fusils d'assaut, ironisant sur les parlementaires " pétrifiés " face à la puissante NRA.

La NRA, une ancienne association de chasseurs devenue redoutable organisation politique dans les années 1970, traverse une période d'incertitudes, marquée par des querelles intestines et des finances en berne. Son camp républicain et l'opposition démocrate sont toutefois encore loin d'un accord au Congrès sur des mesures concrètes.

La pression monte sur le leader de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell, pour organiser un vote sur deux propositions de loi adoptées en février par la Chambre des représentants, à majorité démocrate. Ces textes prévoient d'étendre les contrôles des antécédents des acheteurs à l'ensemble des transactions.

Des sénateurs républicains ont de leur côté proposé d'adopter au niveau fédéral un dispositif qui existe dans certains Etats et qui permet de confisquer les armes de personnes jugées dangereuses par leur entourage. Inquiète, la mère du tireur avait appelé la police quelques semaines avant le drame en signalant que le jeune homme possédait un fusil d'assaut.

Jeudi, un autre jeune homme armé d'un fusil d'assaut et vêtu d'un gilet pare-balles a été arrêté dans un supermarché Walmart du Missouri (centre).

Recommande: