Huawei présente un système d'exploitation pour remplacer Android

10 Août, 2019, 18:54 | Auteur: Sue Barrett
  • Huawei dévoile HarmonyOS, son alternative à Android (qui est loin d'être prêt)

Et dans un premier temps, HarmonyOS sera utilisé en Chine, mais Huawei a bien l'intention de proposer son système d'exploitation partout dans le monde.

"Nous voulons apporter davantage d'harmonie (.) dans le monde", a commenté M. Yu, alors que Huawei est placé sur une liste noire par les Etats-Unis, qui le soupçonnent d'espionnage au profit de Pékin, ce qu'il dément.

La firme de Shenzhen (sud de la Chine) planche depuis 2012 sur son propre système d'exploitation, initialement conçu pour l'internet des objets. Le numéro deux mondial des smartphones est menacé de perdre son accès à Android, le système d'exploitation américain qui équipe l'immense majorité des smartphones dans le monde.

"Si, demain, nous n'avons plus le droit d'utiliser Android, nous serons en mesure de déployer HarmonyOS sans délai", a déclaré Richard Yu, PDG de Huawei. Une période d'exemption de trois mois - qui doit prendre fin la semaine prochaine - a toutefois été accordée par Washington.

Ce système d'exploitation pourrait remplacer Android, dont les téléphones de la compagnie chinoise peuvent être privés. Il s'apparenterait ainsi à Fuchsia, un projet relativement confidentiel de Google de développer un système d'exploitation universel. La force des écosystèmes iOS et Android réside dans leur catalogue d'applications, et il sera difficile de convaincre les particuliers d'acheter un smartphone sans des apps comme WeChat ou Facebook.

"Il y a beaucoup de grandes promesses, mais ce sera un défi encore plus grand de construire un écosystème d'applications capables de rivaliser avec Android", juge The Verge, un site américain qui suit l'actualité technologique. Puis il devrait s'accélérer pour concerner d'autres appareils... et d'autres marchés à l'international. Huawei promet enfin une sécurité accrue grâce au design isolant le micro-kernel de la plupart des services systèmes et à l'emploi inédit d'un processus de vérification de l'environnement d'exécution (Trusted Execution Environment ) sur l'appareil. Baptisé Harmony OS, le système est censé tourner sur tous les types d'équipements.

En attendant, Huawei reste au coeur de la discorde sino-américaine.

À VOIR AUSSI - Pourquoi certains pays se méfient-ils de Huawei?

Recommande: