Jean-Pierre Mocky, mort d'un iconoclaste

09 Août, 2019, 07:37 | Auteur: Sue Barrett
  • Jean-Pierre Mocky sur le cours Saleya

Le cinéaste, réalisateur français Jean-Pierre Mocky est décédé ce jeudi à l'âge de 90 ans chez lui cet après-midi à 15 heures, a annoncé son gendre Jerôme Pierrat. En 1942, son père avait fait maquiller son état-civil en lui ajoutant quatre ans afin qu'il soit assez âgé pour embarquer seul sur un bateau et fuir vers l'Algérie pour échapper aux nazis - un bateau qu'il ne prendra finalement pas.

Il écrit un premier film, La Tête contre les murs, en 1959. Trois ou quatre films réalisés en moins de trois semaines, il ne trainait pas. Invité de L'interview sans filtre de Télé-Loisirs, Jean-Pierre Mocky s'était rapidement expliqué sur sa tumultueuse vie privée: "J'ai été marié plusieurs fois, mais il y a aussi le "pacsage". Un trait de caractère qui lui valut la réputation de "fort en gueule".

En 1999, La Candide madame Duff, tourné dans le Cotentin, mettait à l'affiche Dick Rivers.

Il suffit d'en faire une liste succincte: Bourvil, Francis Blanche, Jacqueline Maillan, Catherine Deneuve, Jean Poiret, Michel Serrault, Jeanne Moreau, Alberto Sordi, Jean Carmet jusqu'à Gérard Depardieu et Pierre Richard, qu'il a réunis dans un court-métrage. Côté petit écran, les téléspectateurs ont eu la joie de le voir dans Myster Mocky Présente.

Jean-Pïerre Mocky aimait le Cotentin et la Manche.

A la fin des années 80, Jean-Pierre Mocky était venu tourner dans l'Hérault Les saisons des plaisirs, un film sorti en 1988. "Moi, mon parti précis, c'est de faire éclater la vérité partout, de foutre les pieds dans le plat". Une soixantaine d'autres allait suivre dont, parmi les plus marquants, Un drôle de paroissien, La Grande Lessive, L'Ibis rouge, Y a-t-il un Français dans la salle? La mort du réalisateur et comédien a été confirmée ensuite par son fils, Stanislas Nordey, lui-même comédien et metteur en scène. Personnage haut en couleurs habitué aux coups d'éclat, notamment sur les plateaux de télévision, il avait publié ses mémoires en 2001 sous le titre M le Mocky.

Recommande: