Donald Trump tacle Emmanuel Macron sur l'Iran

09 Août, 2019, 19:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Donald Trump recadre Emmanuel Macron Personne ne parle pour les États-Unis

Le 45ème Président des États-Unis reproche donc à Emmanuel Macron de parler au nom de son pays. "Elle s'engage fortement pour la paix et la sécurité dans la région, elle s'engage pour permettre une désescalade des tensions et elle n'a besoin d'aucune autorisation pour le faire".

Dans ce contexte difficile, les pays européens signataires de l'accord de Vienne, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne, tentent de mener une délicate mission de médiation, sans résultat pour l'instant.

"Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a notamment rencontré en juin le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, auquel il a dit avoir rapporté ses " vues personnelles " sur ce que Donald Trump " a en tête ". "Ils veulent désespérément dialoguer avec les Etats-Unis mais ils reçoivent des signaux contradictoires de la part de ceux qui prétendent nous représenter, y compris le président français Macron." ajoute Trump.

Donald Trump a accusé jeudi son homologue français d'adresser des "signaux contradictoires" à l'Iran sur l'ouverture possible d'un dialogue, dans une série de tweets. Je sais qu'Emmanuel veut bien faire, comme tous les autres, mais personne ne parle pour les États-Unis, à l'exception des États-Unis eux-mêmes.

Si Emmanuel Macron est explicitement cité par Donald Trump, le président français n'est pas le seul à l'agacer.

Lundi, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a confirmé avoir refusé une invitation à rencontrer le président Trump, malgré, selon lui, des menaces de sanctions à son encontre.

"C'est le rôle de la France de faire tous les efforts nécessaires pour que l'ensemble des parties concernées acceptent une pause et ouvrent la négociation", avait souligné la présidence française après un entretien téléphonique Macron-Rohani, fin juillet. L'Elysée avait alors précisé que, depuis son lieu de villégiature, le président français restait " en contact " avec ses homologues américain et iranien.

Nouveau petit coup de chaud dans les relations entre Donald Trump et Emmanuel Macron.

Recommande: