Une nouvelle version de "Maman, j'ai raté l'avion" en préparation!

07 Août, 2019, 21:43 | Auteur: Sue Barrett
  • Disney+: ce qu’il faut savoir sur le service de streaming de Mickey

Des chiffres qui ont déçu Wall Street. A lui seul, le studio a perdu 170 millions de dollars au troisième trimestre, à cause du flop de "Dark Phoenix", la dernière itération de X-Men. Les trois derniers mois de l'exercice devraient aussi être affectés.

Son PDG, Bob Iger, a dévoilé les projets qui se trouvaient dans les cartons pour remplir leur catalogue. "J'ai confiance en notre capacité à redresser la situation (.) et vous verrez les résultats dans deux ans", a-t-il promis. Pour ce faire, Disney compte principalement sur le lancement prévu le 12 novembre de sa plateforme de streaming, qui doit concurrencer directement le géant du secteur: Netflix. Le groupe parie gros sur le succès de Disney+, qui regroupera toute l'offre familiale du Royaume enchanté. En revanche, on sait que ce bundle sera proposé via Apple TV Channels, Amazon et d'autres encore dont Iger n'a pas souhaité préciser le nom. La rentrée du SVoD sera aussi chaude que cet été, entre Disney+, Apple TV+ ou bien encore HBO Max, sans même parler des " petits " services d'abonnements comme celui proposé par Adult Swim.

Le patron de Disney a souligné à quel point ce lancement se présentait sous de bons auspices, le groupe alignant les blockbusters: "Avenger: Endgame", "Toy Story 4", "Aladdin", le "Roi Lion" ainsi que "Captain Marvel", qui pourront tous être visionnés sur Disney+. Malgré les 2,79 milliards de dollars engrangés par le film des frères Russo et les milliards encaissés à côté, pour un bilan 2019 qui s'annonce faramineux, le chiffre d'affaires du troisième trimestre de l'année fiscale du studio concernant les production cinématographiques ne s'élève "que" à 3,84 milliards de dollars.

Les manifestations parfois violentes qui se déroulent à Hong Kong depuis maintenant deux mois en défiance du régime communiste de Pékin se font ressentir sur la fréquentation du parc Disney, a également reconnu Bob Iger. Mais les analystes s'attendaient plutôt à 4,5 milliards de chiffres d'affaires, ce qui tout de suite créé un sacré gouffre.

Recommande: