Guerre commerciale : La Chine met les produits agricoles américains sur la touche

07 Août, 2019, 13:21 | Auteur: Aubrey Nash
  • Salle de marché de la KEB Hana Bank à Séoul le 6 aoput 2019

Donald Trump a relancé jeudi la guerre commerciale contre Pékin, en annonçant son intention d'étendre des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations en provenance de Chine à compter du 1er septembre.

Cette baisse brutale est " le résultat évident d'une intervention active " de la banque centrale, pour favoriser les exportations chinoises et atténuer l'impact de la hausse des droits de douane américains sur les produits chinois, assure M. Bo.

La banque centrale chinoise a laissé dévisser sa monnaie, lundi, provoquant aussitôt la colère de Donald Trump et une vive inquiétude des marchés financiers. Ils réclament à Pékin des réformes structurelles pour interdire par exemple les subventions aux entreprises publiques, les transferts de technologie imposés aux entreprises étrangères et le "vol " de la propriété intellectuelle américaine.

Accusation dont s'est défendue mardi la Banque centrale chinoise, qui fixe chaque jour le taux pivot du yuan face au dollar. Une forte dépréciation du yuan pourrait aussi renchérir les importations stratégiques d'énergie de la Chine, alors que Pékin cherche depuis 2015 à stabiliser sa monnaie.

D'autres analystes font remarquer que même une forte dépréciation du yuan ne permettrait pas de compenser totalement l'impact des douanes.

Dans ce contexte, la stabilité est la priorité des autorités chinoises à l'approche d'une date hautement symbolique le 1 octobre prochain: le 70 anniversaire de la fondation de la Chine communiste.

La croissance chinoise s'est essoufflée au deuxième trimestre (+6,2 %), signant sa plus faible performance depuis au moins 27 ans.

"La plupart des gens ne pensaient pas que les Chinois utiliseraient l'arme de la monnaie et ils l'ont utilisée, chirurgicalement", analyse Stephen Roach, chercheur à l'université Yale, cité par l'agence Bloomberg, à propos de la baisse du yuan. Une annonce qui a un peu plus fait sombrer les indices.

Les tensions entre Washington et Pékin sont encore montées d'un cran lundi, éloignant la perspective d'un accord rapide.

Les Bourses européennes n'ont pas été épargnées. La monnaie chinoise a franchi le seuil symbolique des 7 yuans pour un dollar lundi, un seuil qui n'avait pas été enfoncé depuis 11 ans. Il s'agit de son niveau le plus bas depuis mai 2008.

La guerre commerciale à laquelle se livrent depuis plusieurs mois Pékin et Washington s'ouvre sur un nouveau front.

"La Chine a fait chuter le prix de sa devise à un plus bas quasiment historique".

"Nous risquons d'être les dindons de la farce", redoute Eric Dor, car selon lui: " Si une guerre des monnaies est déclarée et qu'une sorte de partie de ping-pong s'installe, avec des dépréciations successives du yuan et du dollar, l'euro s'appréciera face à ces devises.

Recommande: