Allemagne: décès d'un enfant de huit ans poussé sous un train

01 Août, 2019, 15:55 | Auteur: Jonathan Ford
  • Un enfant de 8 ans décède poussé par un homme à l’arrivée d’un train

Mais le profil de l'homme, un Erythréen de 40 ans, déjà recherché en Suisse, a été récupéré par l'extrême droite allemande pour dénoncer la politique migratoire du gouvernement.

L'homme arrêté pour avoir tué lundi un enfant de huit ans en le poussant devant un train en marche à Francfort pourrait souffrir de troubles psychiatriques, a indiqué mardi le parquet local.

UNE Un enfant a été tué à Francfort lundi après avoir été délibérément poussé dans le train, selon des témoignages.

Le phénomène des " pousseurs " est connu dans toute l'Allemagne notamment à Berlin où ce genre d'acte criminel se produit régulièrement. Une troisième personne, une femme de 78 ans, en réchappe avec une simple blessure à l'épaule. Une femme avait été poussée sur les rails par un homme qui avait terrorisé un village. Il avait accédé à cet emploi grâce à un programme de l'association d'aide à l'insertion professionnelle SAH Zürich.

Ce jour-là, le meurtrier présumé, résidant en Suisse dans le canton de Zürich depuis 2006, " a menacé de tuer sa voisine avec un couteau, a tenté de l'étrangler puis l'a enfermée chez elle avant de s'enfuir ", a déclaré au cours d'une conférence de presse le chef de la police nationale allemande, Dieter Romann.

La police a précisé que le suspect n'était " ni alcoolisé ni drogué " au moment des faits. Son geste et son histoire personnelle "laissent penser à un problème psychiatrique". De son côté, la police suisse a mentionné que l'Érythréen avait suivi cette année un traitement psychiatrique.

Le 20 juillet dernier à Voerde, dans l'ouest de l'Allemagne, un drame similaire s'est déroulé. Son état mental doit maintenant être établi plus précisément. La victime était morte sur le coup et l'individu interpellé. Le parti d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne (AfD), qui a pris l'habitude d'instrumentaliser les faits divers impliquant des étrangers, a immédiatement réagi en dénonçant la politique migratoire allemande.

Les réactions politiques ne se sont pas fait attendre.

Ce drame suscite choc, incompréhension et colère outre-Rhin alors que les gares font le plein de voyageurs en cette période estivale. Il était "bien intégré" en Suisse, a noté le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer.

Recommande: