Hugo Clément réagit à son arrestation lors d'un reportage en Australie

22 Juillet, 2019, 16:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Panique à Venise devant un bateau de croisière géant hors de contrôle

"Clément [un des membres de l'équipe de tournage] a même été menotté", a-t-il expliqué dans un message mis en ligne sur Facebook peu après.

Le journaliste Hugo Clément a déclaré que son équipe et lui-même réalisaient un documentaire sur l'écologie des océans pour la chaîne France 2 et filmaient pour cela des manifestants qui bloquaient l'accès au terminal charbonnier d'Abbot Point, appartenant au conglomérat indien Adani Enterprises.

Une équipe de télévision française qui filmait une manifestation contre une mine de charbon géante a été interpellée ce lundi en Australie et inculpée pour intrusion sur une voie ferrée, a annoncé la police australienne. Selon la police du Queensland, ils ont été arrêtés et inculpés d'intrusion sur une voie de chemin de fer du terminal charbonnier d'Abbot Point. Interrogés par la police et finalement relâchés, les deux hommes devront tout de même comparaître début septembre devant un tribunal du Queensland (région du nord-est australien), comme l'a rapporté l'ONG écologiste Australian Broadcasting Corporation. "Je ne bloquais pas la voie ferrée" a assuré Hugo Clément par téléphone à l'agence de presse Reuters, après avoir été remis en liberté sous caution. Nous avons été remis en liberté à condition de ne plus nous approcher des sites appartenant à l'industrie du charbon. "Nous filmions pour France Télévisions une action de blocage d'un port de charbon par un groupe de militants écologistes", a indiqué Hugo Clément sur Instagram.

"Ces activistes s'opposent à la construction de l'une des plus grandes mines de charbon de l'histoire dans l'état du Queensland, a précisé Hugo Clément dans sa publication".

La Grande barrière de corail, classée au Patrimoine mondial, est déjà menacée par les ruissellements agricoles et le développement et la prolifération des acanthasters, étoiles de mer dévoreuses de coraux. Nous les filmions lorsque les policiers sont venus nous arrêter sans motif.

Les écologistes font valoir que le charbon produit contribuera au réchauffement climatique global qui dégrade la Grande barrière.

Le groupe Adani, qui a acquis le site en 2010, compte extraire de la mine Carmichael huit à dix millions de tonnes de charbon thermique par an.

Recommande: