"Gilets jaunes": un impact non négligeable pour le budget des collectivités locales

21 Juillet, 2019, 09:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Chiffre d'affaires dégât matériel chômage partiel: le vrai coût du mouvement des Gilets jaunes

Selon un rapport parlementaire français, le mouvement des gilets jaunes a eu un impact relativement "modéré" sur l'économie de nos voisins. Le rapport est accablant: "Le coût macroéconomique global, estimé à 0,1 point de PIB au dernier trimestre de l'année 2018, est relativement faible par rapport à la richesse nationale".

Parmi les explications avancées figure la conjoncture économique, plutôt propice.

Le secteur de l'habillement a été particulièrement affecté par les manifestations, selon les deux corapporteurs, Jean-René Cazeneuve (LREM) et Roland Lescure (LREM): en 2018, les commerces concernés ont ainsi fait état de résultats en baisse de 9 à 15% par rapport à l'année précédente.

Le document consulté par nos confrères de franceinfo met en évidence notamment le poids supporté par les centres-villes qui ont été les éphémères capitales des Gilets jaunes le temps d'un samedi, comme Lyon, Bourges ou Valence.

Dans ces villes, les chiffres d'affaire des commerces ont baissé de 20 à 30%.

Le rapport insiste aussi sur le coût des dégâts matériels causés par le mouvement des gilets jaunes: 217 millions d'euros d'indemnités ont été versées par les assurances pour, majoritairement, des vols, incendies, dégradations et pillages. Quant aux centres commerciaux, ils ont fait état de "pertes de l'ordre de deux milliards d'euros".Sur la route, 2410 radars ont été détruits et 577 abîmés, ce qui pourrait coûter à terme 71 millions d'euros, estime le rapport. Les hôtels, restaurants et cafés ont perdu 850 millions d'euros.

Selon la Direction générale des entreprises (DGE) et le cabinet d'études Altarès, les défaillances d'entreprises n'ont pas augmenté jusqu'à présent. "J'espère que nous n'allons pas remettre 5 ans pour les faire revenir après ce mouvement des gilets jaunes ", espère Christian Baulme, président de l'association des commerçants de Bordeaux, la Ronde des Quartiers.

La mission souligne que les petites entreprises ont été les plus touchées par ces baisses de fréquentation, indiquant que nombreuses d'entre elles ont rencontré "des difficultés à payer leurs charges fixes", en raison des "pressions sur la trésorerie".

"Les collectivités territoriales, et en premier lieu les communes, se sont trouvées en première ligne face à la gestion du mouvement et de ses impacts", souligne le rapport, qui fait état de pertes de recettes pour les réseaux de transports en commun et surtout de hausse des dépenses liées aux dégradations. Dans les seules villes de Rouen, Toulouse et Bordeaux, la facture s'élève à 12,5 millions d'euros.

Recommande: