USA: plus d’un million de personnes veulent envahir une base secrète

19 Juillet, 2019, 05:53 | Auteur: Lynn Cook
  • Voir les

Une sculpture d'extra-terrestre, le 4 mars 2019, dans la ville de Baker (Etats-Unis, Californie), connue sous le nom de "Gateway to Area 51".

L'armée américaine a réagi à l'organisation d'un événement Facebook - censé être parodique - appelant ses participants à prendre d'assaut la Zone 51, base militaire située dans le Nevada qui alimente les fantasmes sur l'existence d'extraterrestres.

"Prenons d'assaut la zone 51, ils ne pourront pas tous nous arrêter". Si secrète que son existence même n'a été reconnue par la CIA qu'en 2013, lorsque l'agence de renseignement a déclassifié des documents sur l'avion espion U2. Organisé par trois "pages" Facebook (dont deux qui comptent à peine quelques centaines d'abonnés), l'opération a un objectif clair et net: pénétrer dans la zone 51 et découvrir ce que le gouvernement américain y cache - probablement, selon eux, l'existence d'extra-terrestres. La base est apparue dans des séries comme "The X Files" et dans le film à grand spectacle "Independence Day".

Lorsque l'on sait que sur les panneaux entourant le site on peut lire "Use of deadly force authorized", qui signifie que les militaires peuvent faire usage de leurs armes pour défendre les lieux, on espère qu'aucun illuminé ne se précipitera vers eux le 20 septembre prochain... "Si nous nous mettons à courir, nous pourrons nous déplacer plus vite que leurs balles". Sur Facebook, l'événement est devenu viral et la question que se posent les organisateurs désormais est de savoir à quel point ceux qui se sont inscrits envisagent de suivre le plan prévu. "Allons voir les aliens!". Ce qui est sûr, c'est que l'événement, programmé sur Facebook, a déjà recueilli l'adhésion de plus d'un million de personnes, rapporte France Info.

S'il s'agit bel et bien d'une blague potache (le concept de "shitpost" revient, en bon français, à "publier des conneries sur internet"), les organisateurs ont mis en avant une publication à l'intention du gouvernement américain: "Bonjour gouvernement américain. J'ai juste pensé que ce serait marrant et que ça m'attirerait pas mal de 'likes'".

L'US Air Force, d'ailleurs, n'a pas du tout envie de rire. "L'US Air Force est toujours prête à protéger l'Amérique et ses actifs " avertit-elle. Elle a déclaré au Washington Post: la Zone 51 "est un terrain d'entraînement pour l'US Air Force, et nous découragerons toute personne qui essayerait d'entrer dans cette zone où nous entraînons des forces armées américaines".

Recommande: