Débuts cauchemardesques pour Rory McIlroy — Omnium britannique

18 Juillet, 2019, 20:07 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Golf- The Open- British Open: Les tee times du premier tour

" Honnêtement, ça veut tout dire pour moi".

Originaire de Holywood, à une soixante de km au sud, McIlroy est en terrain connu, puisque à seulement.

Il sera à coup sûr chaleureusement encouragé par ses fans, mais le Nord-Irlandais, qui a déjà gagné à domicile à l'Irish Open en 2016, a minimisé la pression sur ses épaules.

" Je vais me sentir comme à un autre Omnium britannique". J'en ai joué quelque-uns à présent, je sais à quoi m'attendre.

"Ça ne va pas aussi vite quand il fait un peu plus froid", a souligné au sujet de son drive celui qui a manqué le cut lors du championnat PGA à la mi-mai.

Le golfeur de 50 ans, qui a remporté le tournoi britannique en 2011, est à cinq coups sous le par et truste ainsi les premières places du classement.

Un retour en Irlande du Nord a longtemps été impossible à cause des "Troubles", qui ont déchiré la province britannique entre la fin des années 1960 et la fin des années 1990.

Les golfeurs locaux auront fort à faire pour s'emparer du trophée. Pour la première fois depuis 1951, le British Open se déroule en Irlande du Nord, sur le "links " du Royal Portrush, un parcours en bord de mer, souvent plus venteux et plus difficile. Deux trous, les sixième et septième, ont été spécialement conçus pour le tournoi. L'Américain, no 5, s'est même astreint à se lever à 1 h dans sa résidence aux États-Unis pour diminuer l'effet du décalage horaire. L'Américain sera en quête d'un 16e titre majeur sur les greens de Portrush, en Irlande du Nord. Il a pu bénéficier des conseils précieux de Darren Clarke pour se préparer.

Nous prendrons aussi des nouvelles fraîches des quatre Français engagés cette semaine: Mike Lorenzo Vera, Alexander Levy, Benjamin Hébert et Romain Langasque.

Recommande: