Vu de l'étranger. François de Rugy démissionne, "un camouflet pour Macron"

17 Juillet, 2019, 15:37 | Auteur: Sue Barrett
  • Pris dans la tourmente Rugy démissionne et dénonce un

Après une semaine de polémiques, François de Rugy a finalement démissionné de son poste de ministre de la Transition écologique, mardi après-midi.

Sur Facebook le désormais ex-ministre a précisé qu'il se défendrait. Le numéro 2 du gouvernement avait fait l'objet de révélations fracassantes, de la part du journal en ligne Mediapart.

"La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute". En ce sens, le député de Loire-Atlantique a affirmé avoir "déposé ce matin (mardi) une plainte pénale en diffamation" contre le site d'investigation.

"La mobilisation nécessaire pour me défendre fait que je ne suis pas en mesure d'assumer sereinement et efficacement la mission que m'ont confiée le président de la République et le Premier ministre", a encore mis en avant M.de Rugy. J'ai présenté ma démission au premier ministre ce matin, a écrit le ministre dans un communiqué.

Mis en cause par l'ancien président de l'Assemblée nationale, le site d'information Mediapart a rapidement réagi. Là-bas, le chauffeur de François de Rugy était donc amené à transporter sa famille. "Mediapart n'a fait que son travail et continuera de le faire", a ajouté l'enquêteur.

Après une rencontre avec le Premier ministre jeudi dernier, François de Rugy s'était engagé à rembourser les dépenses controversées. Or, les cotisations des élus pour leur parti politique doivent être payées avec leur argent personnel et non de l'argent public.

Dans le contexte sensible des "gilets jaunes", François de Rugy a été en charge de dossiers brûlants, de la feuille de route énergétique française à la suspension de la hausse de la taxe tarbone, en passant par l'économie circulaire. Selon les informations du Parisien, François de Rugy a été de nouveau contacté par Mediapart lundi soir, pour répondre à des questions au sujet de l'utilisation de son indemnité représentative de frais de mandat. François de Rugy affirme n'avoir jamais su qu'il s'agissait d'un appartement à "loyer social préférentiel" et se dit "victime d'une tricherie" de l'agence immobilière ou du propriétaire de l'appartement.

"François de Rugy sur les lieux de la collision entre les navires " L'Ulysse " et le " CLS Virginia", en octobre 2018 - Photo Alain Robert/Sipa. Il pourrait être remplacé dans l'hémicycle au Palais du Luxembourg par sa secrétaire d'État Emmanuelle Wargon.

Recommande: