MétéoMédia - Un phénomène "impossible" observé autour d'un trou noir

16 Juillet, 2019, 19:42 | Auteur: Lynn Cook
  • La Nasa découvre un trou noir qui ne devrait pas exister

Les trous noirs sont des astres qui créent une gravité tellement grande que même la lumière à proximité semble tomber dedans sans jamais pouvoir s'en échapper.

À l'aide du télescope Hubble, les astronomes de la Nasa ont détecté un trou noir au cœur de la galaxie spirale NGC 3147, située à 130 millions d'années-lumière de la Terre, a indiqué l'agence spatiale américaine jeudi 11 juillet.

Habituellement, les trous noirs dans des galaxies comme NGC 3147 sont entourés d'un halo enflé "comme un donut" - selon le communiqué de la Nasa - plutôt que "comme un pancake". Il précise qu'on s'attend normalement à trouver ces disques sur des objets "1000 à 10000 fois plus lumineux". En conséquence, cet objet cosmique ne devrait pas avoir de pareil disque d'accrétion, généralement réservé aux trous noirs dits " rassasiés ".

C'est la présence de ce disque qui a surpris les scientifiques, souligne Le Parisien.

" Les prédictions de nos modèles actuels concernant les dynamiques de gaz dans des galaxies déficientes ont clairement échoué", détaille Stefano Bianchi, de l'Université de Rome, auteur de l'étude. Les chercheurs indiquent que l'observation de ce disque va leur permettre de tester des théories d'Einstein.

En plus d'être une "anomalie", le disque est si proche du champ gravitationnel de son trou noir que sa lumière est déformée et intensifiée, ce qui en fait une découverte encore plus fascinante.

Une observation de ce type dans l'espace lointain n'est possible que grâce à l'optique du télescope Hubble et, comme le dit Bianchi, cela pourrait nous aider à mieux comprendre le fonctionnement des galaxies moins actives.

Selon la Nasa, "il ne devrait pas exister". Ironiquement, les astronomes ont initialement choisi NGC 3147 comme candidat pour prouver que les disques ne peuvent pas se former autour de trous noirs plus petits. Les astronomes espèrent également découvrir d'autres disques similaires dans des galaxies semblables à la NGC 3147 afin de percer les mystères de ce phénomène. Ce que nous avons vu était quelque chose de complètement inattendu, poursuit Ari Laor, de l'Institut de technologie Technion-Israel.

Recommande: