"Le Roi Lion" règne sans tout écraser

16 Juillet, 2019, 13:47 | Auteur: Sue Barrett
  • Pharrel Williams en short fait sensation à l'avant-première européenne du Roi Lion

Ce lundi soir, Le Roi Lion, le dessin animé de Disney sorti en 1994, a réuni 4,46 millions de téléspectateurs et a permis à M6 de se hisser en tête des audiences avec 22,3% de part d'audience (PDA), selon les chiffres de Médiamétrie cités par puremedias.

L'histoire n'a pas changé.

Les studios Disney ont avoué avoir repris la trame, dans les grandes lignes comme dans certains détails, du "Hamlet" de Shakespeare. Ainsi, Mufasa, le père de Simba, décède alors qu'il essayait de sauver son fils d'un troupeau affolé.

Le Roi Lion, réalisé par Jon Favreau, avec Rayane Bensetti, Anne Sila, Jamel Debbouze, Alban Ivanov, Jean Réno. Mais les deux héros ignoraient que Scar, le frère de Mufasa, ambitionnait également de prendre le pouvoir. Ce dernier a réussi à piéger le roi et a provoqué sa mort.

Il y a de l'émotion, du suspense, et pas mal d'humour -notamment à mi-film quand, alors que Simba entame son exil dans la lointaine jungle luxuriante et paradisiaque, apparaît le duo formé de Pumbaa le phacochère naïf et Timon le suricate sarcastique. Si l'intrigue reste fidèle à la version originale, la réalisation elle, se veut moderne et empreinte de réalisme. Comment souvent chez Disney, les méchants sont très méchants, et Scar s'allie dans le film avec des créatures presque aussi maléfiques que lui: s'il existe une Fondation de défense et de protection des hyènes africaines, il est temps pour elle d'appeler sur Twitter au boycottage du film...

Recommande: