Allemagne : grève chez Amazon contre les "promos sur le dos des salariés"

16 Juillet, 2019, 13:47 | Auteur: Aubrey Nash
  • Allemagne : grève chez Amazon contre les

Le tout entretenu par un " buzz " pour lequel la firme fait appel à de nombreuses célébrités (l'acteur Will Smith et ou le basketteur Kobe Bryant aux Etats-Unis notamment).

"Nous sommes des humains, pas des robots".

Ce sont selon l'AFP des milliers de salariés d'Amazon qui organisent à l'occasion de ces deux jours un mouvement de contestation en Europe, mais aussi aux Etats-Unis.

En Pologne, où le conflit social s'est également particulièrement enlisé ces derniers mois, Amazon a annoncé lundi la création de 1000 postes supplémentaires au sein de ses entrepôts et une augmentation du salaire horaire brut pour les nouvelles recrues de 20 zlotys, soit de 4,68 euros. "Amazon offre ces rabais aux clients aux dépens des salaires de ses propres employés et en fuyant les négociations collectives ", déplore Orhan Akman.

La grève des travailleurs de Shakopee, dans le Minnesota, qui devait durer six heures, "n'aura probablement pas beaucoup d'impact sur les activités d'Amazon" puisque l'entreprise "a plus de 100 entrepôts aux États-Unis", prédit Vox.

En France, la mobilisation concerne uniquement le site de Lauwin-Planque et a rassemblé une quinzaine de personnes, un mouvement très faible par rapport à leurs homologues allemands. La direction locale du groupe avait indiqué en amont ne prévoir aucune perturbation dans ses livraisons de commandes.

En solidarité, des rassemblements d'employés étaient aussi prévus à Madrid et au Royaume-Uni. "Nous avons reçu des informations horrifiantes sur des employés obligés d'uriner dans des bouteilles en plastique faute de pouvoir aller aux toilettes", a écrit dans un communiqué le syndicat britannique GMB.

Depuis 2013, les syndicats européens d'Amazon se mobilisent régulièrement, de préférence à l'occasion des journées cruciales en termes de ventes comme les Prime Days ou le Black Friday.

Les salariés de sept centres d'Amazon en Allemagne ont entamé dimanche soir une grève qui doit durer au moins jusqu'à lundi soir. En 2018, la colère s'est renforcée: une cinquantaine de grèves ont été organisées par différents syndicats en Europe.

"C'est donc ce grand raout qu'ont choisi les salariés pour dénoncer les cadences de travail jugées trop rapides, la suppression des pauses, les salaires trop faibles ou le " tracking ", cette pratique qui consiste à surveiller les faits et gestes des salariés afin d'optimiser leur productivité". Ils réclament aussi des conventions collectives ou un dialogue social plus apaisé.

En juillet dernier, pour une action similaire, 2 400 employés d'Amazon Allemagne avaient cessé le travail.

Recommande: