Gilets Jaunes : des dégâts et des affrontement sur les Champs-Elysées

15 Juillet, 2019, 14:40 | Auteur: Lynn Cook
  • Gilets jaunes Porte de Clichy acte 33 29 juin 2019

Qu'à cela ne tienne, le chef de l'Etat et son épouse Brigitte Macron ont tenu la barre pour cette 139e édition de la Fête Nationale. Né en juin 2018, ce rassemblement de pays européens vise à intensifier les échanges entre états-majors et ainsi muscler l'Europe de la défense. "Nous sommes honorés de la participation d'Allemands, c'est un symbole de la forte coopération franco-allemande", a-t-elle dit. Le défilé s'achèvera cette année sur un tableau composé de blessés des armées, accompagnés par une vingtaine d'adolescents passés par le SNU, promesse de campagne d'Emmanuel Macron dont la phase d'expérimentation vient de s'achever.

Face au Brexit et au relâchement des liens transatlantiques sous l'ère Trump, M. Macron a fait de l'Europe de la défense l'un de ses thèmes de prédilection, jugeant crucial pour le Vieux continent d'accroître son autonomie stratégique, en complément de l'Otan.

À 10 h 35, il y aura le défilé aérien avec notamment un chasseur F-16 belge.

Le champion du monde de jet-ski français Franky Zapata a offert un époustouflant spectacle futuriste en volant debout, fusil en main, à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol sur son "Flyboard", un engin de son invention, au-dessus des Champs-Elysées. Le président français et la chancelière allemande ont échangé avec eux. Le couple Macron s'est ensuite entretenu avec les familles des militaires morts ou blessés au combat. Au total, quelque 4 300 militaires, 196 véhicules, 237 chevaux, 69 avions et 39 hélicoptères seront mobilisés pour l'événement organisé sur la célèbre avenue des Champs-Elysées, au cœur de la capitale française.

Les "gilets jaunes" sont présents sur l'avenue depuis dimanche matin. Le traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées à Paris a été ouvert par les dix pays membres de l'Initiative européenne d'intervention (IEI) - France, Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Pays-Bas, Portugal et Royaume-Uni -, réunis sous le mot d'ordre " Agir ensemble ".

De nombreuses barrières métalliques qui avaient été utilisées pour limiter les déplacements des spectateurs ont été mises à terre, des poubelles incendiées, conduisant les forces de l'ordre à riposter en tirant des grenades lacrymogènes.

Des "street-medics", des bénévoles assurant les premiers secours dans les manifestations, ont indiqué à l'AFP avoir pris en charge une touriste étrangère grièvement blessée à l'oeil gauche, en haut des Champs.

Le calme est revenu progressivement à partir de 17h sur l'avenue où les forces de l'ordre demeuraient en nombre.

Recommande: