La Nouvelle-Orléans menacée par une tempête tropicale

13 Juillet, 2019, 05:23 | Auteur: Lynn Cook
  • Fabrice, en vacances à La Nouvelle-Orléans, décrit les inondations en cours:

La tempête Barry se dirige vers la côte de la Louisiane, qui se prépare à des pluies diluviennes.

La ville de La Nouvelle-Orléans se prépare à recevoir la première grosse tempête tropicale de la saison, qui pourrait se transformer en ouragan vendredi et qui a incité le gouverneur de Louisiane à décréter l'état d'urgence.

La tempête se trouvait à 21H00 GMT à 145 kilomètres au sud-est de l'embouchure du Mississippi, progressant relativement lentement.

Pour le président Donald Trump, il est "impératif" de suivre les directives des autorités fédérales et locales. Si les prévisions se concrétisent, Barry sera dans l'Atlantique le premier ouragan de la saison, qui s'étire de juin à novembre. La catégorie 1 -sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte 5- affiche des vents d'au moins 119 km/h.

La ville est encore marquée par le puissant ouragan Katrina d'août 2005. Les digues protégeant la Nouvelle-Orléans avaient cédé sous le poids de l'eau, inondant 80 % de la cité et causant un millier de morts, sur un total de plus de 1 800 durant la catastrophe.

"Soyez prêts", a-t-elle ajouté à l'adresse de ses administrés, rappelant que la ville avait reçu par endroits un peu plus de vingt centimètres de pluie en trois heures seulement. "Les fortes précipitations constituent l'une des principales menaces de cette tempête tropicale".

M. Edwards, qui a placé mercredi la Louisiane en état d'urgence pour pouvoir mobiliser davantage de moyens, a autorisé jeudi la mobilisation d'un maximum de 3.000 membres de la Garde nationale. Un responsable local avait affirmé mercredi que les 118 pompes disséminées à travers la ville étaient opérationnelles en "capacité optimale". "Ils disent que la rivière ne sortira pas de son lit à la Nouvelle-Orléans, mais nous avons un enfant de 5 ans et un autre de 10 mois, et nous ne voulons pas prendre de risques".

La célèbre ville de Louisiane, construite en partie en dessous du niveau de la mer, se trouve désormais en état d'urgence face aux inondations soudaines et aux tornades en raison de gros orages. Le Mississippi s'est rapproché de son seuil de crue (5,18 mètres): à 22H00 GMT, il s'écoulait à 4,93 mètres à La Nouvelle-Orléans. Elle devrait produire une accumulation de pluie de quinze à trente centimètres -parfois même 45 centimètres- jusqu'au début de la semaine prochaine. Un niveau qui devrait être atteint samedi, selon les météorologues.

Certaines routes étaient ainsi recouvertes d'eau et des habitants se chargeaient par endroits de ramasser les déchets apportés par le courant une fois l'eau retirée, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des sacs de sable protégeaient des pas-de-porte.

Une partie du parking de l'aéroport international de La Nouvelle-Orléans a été fermé, mais les vols restent pour le moment maintenus jusqu'à ce que les conditions "deviennent dangereuses ou que les infrastructures soient endommagées".

Quelque 191 plateformes pétrolières -sur les 669 ayant du personnel à bord- avaient été évacuées à 16H30 GMT dans le Golfe du Mexique, ce qui représente 28,55% de la production de cette région, selon le Bureau de la sécurité et de la protection de l'environnement.

Les services météorologiques de la ville située en dessous du niveau de la mer ont en effet prévenu que les inondations "pourraient entraîner des crues soudaines et des crues des principaux cours d'eau potentiellement mortelles".

Recommande: