Homards, champagne et appartement : François de Rugy se justifie

13 Juillet, 2019, 12:26 | Auteur: Aubrey Nash
  • François de Rugy à Niort jeudi

Au menu: des homards géants, des grands crus à plus de 500 € la bouteille et du champagne servis par le personnel de l'Assemblée. C'est à chaque fois le personnel de l'Hôtel de Lassay qui était mobilisé pour l'occasion, affirme le site.

Dans une interview accordée à Ouest-France, l'ex-directrice de cabinet de François de Rugy s'explique sur les révélations de Mediapart qui ont conduit à sa démission. "Je l'ai dit au Premier ministre qui ne me l'a absolument pas demandé", a répondu sur BFM TV/RMC François de Rugy, qui a été reçu jeudi à Matignon. Nicole Klein a été limogé mercredi soir suite à des informations de Mediapart concernant un logement HLM à Paris, qu'elle a conservé plus de 10 ans alors qu'elle n'habitait plus la capitale.

Interrogée sur un dîner avec des "lobbyistes" du monde de l'énergie, organisé en mars par M. Rugy et révélé par Ouest-France, Nicole Klein confirme avoir été elle-même "conviée par le secrétaire général" à un dîner le 20 mars, "avec Marc Teyssier d'Orfeuil, lobbyiste des véhicules écolo, avant d'être écartée de ce dîner par François de Rugy"."Comme vous l'avez écrit, il ne souhaitait pas que ce rendez-vous figure sur l'agenda public", précise-t-elle. Travaux qu'il justifie sur Twitter par la nécessité de rénover "régulièrement" ce bâtiment. Il y a des gens qui ne veulent pas du bien à de Rugy.

Jeudi, le ministre doit encore se défendre de nouvelles révélations de Mediapart concernant un appartement qu'il loue près de Nantes et qui serait "à loyer social préférentiel".

Il s'est dit "victime d'une tricherie" de son agence immobilière ou du propriétaire de l'appartement, où il accueille ses enfants lorsqu'il en a la garde le weekend.

"Jamais de toute ma vie je n'ai demandé un logement social".

Le ministre, qui s'est efforcé de justifier ces dépenses point par point, a dit voir dans les photos des dîners "une personne qui règle des comptes avec (sa) femme" et qualifié de "mensonge" une autre information du Parisien selon laquelle son épouse Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala, aurait acheté avec l'argent de l'Assemblée un sèche-cheveu doré à la feuille d'or, pour 499 euros. Son utilité n'est pas précisée, mais le couple de Rugy affirme l'avoir laissé en quittant l'Assemblée nationale pour s'installer au ministère.

Selon Ouest France, ce dîner "surprend certains membres de son entourage". Celui qui était alors député n'a pas payé d'impôts sur ses revenus de l'année 2014, d'un montant de 47.956 euros, détaille Mediapart ce vendredi.

Recommande: