"Dire qu’on veut être champion du monde, c’est la facilité" — Jacques Brunel

12 Juillet, 2019, 14:20 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel lors d'une conférence de presse à Marcoussis le 11 juillet 2019

Les Bleus viennent d'attaquer la phase de préparation pour la prochaine coupe du monde au Japon (20 septembre - 2 novembre). Avec un tel bilan, que peut bien viser Brunel au Japon? Un constat qui a poussé le président de la Fédération Bernard Laporte à renforcer le staff avec les arrivées de Fabien Galthié et Laurent Labit pour la partie technique, et de Thibault Giroud pour superviser la préparation physique. "C'est une succession d'ateliers sur lesquels on s'attache à mettre systématiquement de l'intensité, de la vitesse. L'objectif est d'être prêt pour rivaliser en poule", a-t-il déclaré. Malheureusement, on connaissait cette configuration et il n'y a pas de surprise. Les demi-finalistes du Top 14 ayant rejoint le reste du groupe le week-end dernier, c'est une équipe de France presque au complet qui se livre sur ses terrains de Marcoussis (Essonne) à des entraînements intensifs. avec ballon.Seuls le pilier Demba Bamba, convalescent après une opération des cervicales, le 3e ligne Yacouba Camara et l'ailier Yoann Huget, qui soignent des petits bobos, sont épargnés pour le moment. Deux places en quarts de finale pour trois prétendants."Je ne sais pas si ces deux mois de". Il y aura certainement des ajustements à faire cette semaine. Comment ne pas se marcher sur les pieds?

"Il faut d'abord que le staff soit costaud pour transmettre un message fort. Qu'on tienne le même discours". Du côté du staff, on a trouvé notre rythme de croisière après plusieurs réunions.

Pour le sélectionneur, ce sang neuf était "nécessaire" au vu de la courbe de résultats, et apporte une plus-value: "Certains ont pensé que ça allait créer un trouble, des oppositions, moi je trouve que c'est une force". Le premier match est contre l'Argentine (21 septembre), ce sera 'au couteau', hyper dur.

Recommande: