Bernard Tapie va être fixé sur son sort demain — Affaire Crédit Lyonnais

09 Juillet, 2019, 16:52 | Auteur: Aubrey Nash
  • LE SORT DU PDG D'ORANGE SUSPENDU AU VERDICT DU PROCÈS TAPIE

Il a été relaxé mardi par le tribunal de Paris. Le tribunal correctionnel de Paris a décidé de relaxer Bernard Tapie et les six autres prévenus, mardi 9 juillet, dans l'affaire de l'arbitrage qui oppose l'homme d'affaires depuis plus de dix ans au Crédit Lyonnais.

"Aucun élément du dossier ne permet d'affirmer que la décision du tribunal arbitral est le résultat d'une fraude", a estimé la justice, qui indique aussi que "le recours à la procédure arbitral était tout à fait légal" mentionne un journaliste présent dans la salle d'audience. Alors que le parquet avait requis cinq ans de prison pour "escroquerie" et "détournement de fonds publics", Bernard Tapie est relaxé. Le tribunal a estimé que les preuves n'étaient pas établies d'une entente illégale pour conduire à ce règlement privé du litige qui avait permis à l'homme d'affaires de percevoir, en 2008, plus de 400 millions d'euros dont 45 à titre de préjudice moral. Malgré un double cancer de l'œsophage et de l'estomac, il était apparu combatif tout le long de son procès qui s'est ouvert le 11 mars. "Il était très ému".

Interrogé par La Provence, le quotidien régional dont il est par ailleurs l'actionnaire majoritaire, l'ancien ministre et patron de l'OM, a déclaré depuis son lit d'hôpital, dans l'établissement parisien Saint-Louis: "Je n'ai qu'une seule réflexion: mon cancer vient d'en prendre un sale coup dans la gueule!". Bernard Tapie comparaissait pour "escroquerie et détournement de fonds publics". Ce procès doit clôturer peut-être près de 17 ans de procédures judiciaires: l'affaire s'ouvre en effet en 1992, même si dans ce procès il est plutôt question de l'arbitrage prononcé en 2008 sur la première partie de cette affaire. C'est une filiale du Crédit lyonnais qui vend Adidas pour le compte de Bernard Tapie. Surtout, l'arbitrage ayant déjà été annulé en 2015 par la justice civile, Bernard Tapie, en faillite depuis 1994, reste condamné à rembourser les millions perçus. Sur BFMTV, Dominique Tapie, son épouse, a fait part de sa joie: "C'est le plus beau jour de sa vie!". Pour l'accusation au contraire, l'ex-patron de l'Olympique de Marseille a " truqué " cet arbitrage.

Recommande: