Parents de Vincent Lambert : "Nous ne pouvons que nous résigner"

08 Juillet, 2019, 12:50 | Auteur: Lynn Cook
  • François Lambert neveu de Vincent Lambert le 28 juin 2019 à Paris

Selon lui, la menace d'une plainte des parents pour "meurtre avec préméditation" "encourage le médecin à prendre son temps, c'est-à-dire à ne pas être accusé d'une euthanasie".

Le site "jesoutiensvincent.com" milite depuis le début pour la poursuite des traitements, à l'image des parents de Vincent Lambert.

Après avoir multiplié les tentatives pour interrompre le processus d'arrêt des soins de leur fils, tétraplégique en état végétatif depuis 10 ans, Pierre et Viviane Lambert annoncent lundi 8 juillet que "la mort de Vincent est désormais inéluctable". Cette fois, c'est terminé. Son épouse Rachel est soutenue par six frères et soeurs et un neveu de Vincent, François Lambert, qui entendent mettre fin à cet "acharnement thérapeutique" et affirment que l'ancien infirmier psychiatrique avait pris position en ce sens. Ces derniers jours, nos avocats ont multiplié les recours et mené d'ultimes actions pour faire respecter le recours suspensif devant l'ONU qui bénéficiait à Vincent.

Le 2 juillet dernier, le docteur Sanchez avait annoncé engager un nouvel arrêt des traitements, conformément à l'arrêt de la Cour de cassation rendu le 28 juin dernier. Le protocole médical prévoit notamment l'arrêt de l'hydratation et de la nutrition par sonde du patient ainsi qu'une "sédation profonde et continue". En vain. La mort de Vincent est désormais inéluctable. Les parents de Vincent Lambert sont catégoriquement opposés, depuis toujours, à tout arrêt des traitements maintenant leur fils en vie.

Une décision qualifiée de "folie" par ses parents.

Ce lundi, on apprend que malgré leur volonté d'abandonner tout recours, les parents de Vincent Lambert ont bel et bien porté plainte contre le médecin responsable de leur fils.

Dimanche, le père de Vincent Lambert avait dénoncé, en arrivant au CHU, "l'assassinat" en cours de son fils. "Si on arrêtait, il s'agirait d'obstination déraisonnable, ce qui n'était pas le cas mardi dernier", a expliqué sur Franceinfo l'un des avocats de la famille Lambert, maître Jean Paillot.

Vincent Lambert, dont les traitements ont été arrêtés depuis le 2 juillet, fait l'objet de réactions de toutes part, alors que sa mort n'a jamais été aussi proche.

Recommande: