Le père d'Avicii s'exprime plus d'un an après la mort de son fils: "Il ne l'avait pas planifié, c'était comme un accident"

07 Juillet, 2019, 16:40 | Auteur: Sue Barrett
  • Archives- Le DJ Avicii sur Radio Y-100 à Fort Lauderdale le 12 février 2016

Le musicien de 28 ans, dont le nom civil était Tim Bergling, s'est donné la mort en avril 2018 à Oman. En raison de scarifications provoquées par un tesson de bouteille au niveau du poignet et à la gorge, la thèse du suicide a immédiatement été envisagée. Un geste désespéré qui traduisait son profond mal-être mais qui n'était pas " planifié " d'après son père, Klas Bergling.

"Notre théorie n'est pas qu'il ait planifié ce suicide, mais plutôt que c'était comme un accident de la route", a déclaré Bergling à Robyn Curnow, de CNN, lors d'un événement organisé par la filiale de CNN, Expressen TV. Son père, Klas Bergling, s'est récemment confié sur les multiples facteurs qui ont mené à la mort de son fils au cours d'une interview accordée à CNN.

Plus d'un an après, la mort brutale du DJ, considéré par ses pairs comme l'un des plus talentueux de sa génération, est encore présente dans tous les esprits. Toujours. On a beaucoup parlé de ses pensées sur la vie, sur la médiation, sur l'amour. "Nous avions de longues discussions, une fois, elle a duré plus d'une heure, près de l'océan", a expliqué l'homme à la chaîne américain. Selon lui, Tim, son fils, se disait encore heureux peu de temps avant son suicide: " Mais lorsqu'on est très heureux ou extrêmement heureux, il est facile de vite devenir très malheureux... Beaucoup de petites choses peuvent vous rendre triste et tout déséquilibrer et je pense que c'est ce qu'il s'est passé. Je pense que c'est ce qu'il s'est passé. Mais sa vie de DJ aux quatre coins du monde aura usé son moral, lui qui rêvait de tranquillité et aspirait à une vie plus simple: "En tant que DJ ou artiste, vous devez faire beaucoup de choses que vous ne voulez pas faire, en fin de compte, cela prend une partie de vous, les voyages, les files d'attente dans les aéroports, les nuits tardives..." Les bénéfices du disque seront reversés à des associations luttant pour le bien être de la santé mentale. Le Suédois ne cachait d'ailleurs pas ses problèmes de santé et avait annoncé en 2016 qu'il ne mixerait plus sur scène.

Recommande: