Guillermo Mordillo est parti sans un bruit

04 Juillet, 2019, 07:52 | Auteur: Sue Barrett
  • Décès du dessinateur humoristique Guillermo Mordillo en Espagne

Auteur de nombreuses bandes dessinées humoristiques, Guillermo Mordillo est mort à 86 ans en Espagne.

Des personnages de quelques lignes blancs comme la Lune dans des paysages riches de motifs ultracolorés: le cartooniste argentin Guillermo Mordillo est mort samedi soir en Espagne à 86 ans. "Nous sommes très tristes de confirmer que M. Mordillo est décédé dans la nuit du 29 au 30 juin", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la société Rubinstein, basée aux Pays-Bas et détenteur de droits sur son œuvre. Originaire de Buenos Aires, il définissait son humour noir comme une forme de " tendresse de la peur ". L'une des œuvres les plus diffusées à l'annonce de sa mort sur les réseaux sociaux en témoigne: elle représente un homme emmené sans ménagement par des policiers, alors qu'il vient de repeindre le toit de sa maison de grandes vagues roses, dans une rue aux villas uniformément et désespérément grises. Ses dessins muets ont fait le tour du monde dans les années 70. C'est clair pour moi: "les idées sont comme des papillons, elles volettent de façon fugace et j'essaie de les attraper", disait-il en 2011 dans une interview citée par l'AFP.

Sa carrière l'a également fait poser ses valises en France, à Paris en 1963, où il a travaillé pour les revues Le Pèlerin et Paris-Match, mais aussi Pif Gadget ou Marie-Claire, avant d'être également publié par le magazine Stern, en Allemagne, ou encore en Angleterre.

Comme il ne maîtrisait pas encore le français, il créa d'emblée des dessins sans paroles: un style silencieux ensuite devenu l'une de ses marques de fabrique.

Selon Art Petrus, une cérémonie à la mémoire du dessinateur doit avoir lieu jeudi sur l'île de Majorque.

Recommande: