Raymond Barre aurait caché près de 7 millions d'euros au fisc

03 Juillet, 2019, 21:20 | Auteur: Aubrey Nash
  • Blanchiment de fraude fiscale : enquête sur un compte en Suisse qu’aurait détenu Raymond Barre

Dans son édition de ce mercredi 3 juillet, Le Canard Enchaîné révèle que Raymond Barre, ancien chef du gouvernement de Valéry Giscard d'Estaing (1976 - 1981), aurait dissimulé une fortune s'élevant à environ 11 millions de francs suisses pendant des années, à Bâle, en Suisse. Voilà une information, si elle se confirme, qui devrait écorner l'image de Raymond Barre, ex-ministre des Finances et Premier ministre qui incarnait une forme d'orthodoxie et de rigueur en matière budgétaire. C'est un informateur anonyme qui a mis, en 2013, le fisc sur la piste, en lui fournissant des captures d'écran du réseau Intranet de la banque Crédit Suisse. C'est ce que révèle la Une du Canard Enchaîné.

Cette somme représentait l'équivalent de près de 7 millions d'euros au moment du décès de Raymond Barre, en 2007. La Direction nationale des vérifications de situation fiscales interroge alors Eve Barre, sa femme, et leurs deux enfants, Nicolas et Olivier, tous trois installés à Genève depuis 2011.

Une procédure discrète de redressement est alors mise en place par Bercy qui menace de saisir la villa de la famille.

Devant le silence de la veuve et des héritiers de l'ancien Premier ministre sur cet argent secret, le fisc a alors déclenché un " examen de la situation fiscale personnelle " de la famille, forçant celle-ci à justifier la provenance de l'ensemble de ses revenus et de son patrimoine, évalué à sa mort le 25 août 2007 à quelque 13,6 millions d'euros. "Il y a une personnalité toujours en vie qui pourrait être éclaboussée par cette affaire si l'existence du compte suisse était révélée", avait plaidé l'avocat à l'époque.

Recommande: