Jean-Luc Mélenchon : "Je suis stupéfait qu'on me demande de m'en aller"

24 Juin, 2019, 15:24 | Auteur: Sue Barrett
  • Adrien Quatennens nouveau

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, classés à l'extrême-gauche pour le premier, à l'extrême-droite pour la seconde, sont aujourd'hui des opposants déterminés et systématiques au chef de l'Etat, Emmanuel Macron.

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a indiqué dans une interview à Radio J qu'elle n'assimilait pas Jean-Luc Mélenchon à Marine Le Pen et qu'elle voterait en faveur du chef de La France insoumise si elle avait à choisir entre les deux. Des propos en forme de rappel à l'ordre après les critiques internes qui ont suivi les élections.

" Une force, LFI, est là, qu'aucune autoflagellation de convenance de la gauche officielle mondaine ne viendra abattre!". ", s'est-il exclamé. Ceux qui veulent " les délices des batailles pour les virgules, des couteaux tirés dans les couloirs, se sont trompés d'adresse ".

"Jean-Luc Mélenchon, dont l'éruption de colère lors d'une perquisition à l'automne avait été filmée et abondamment commentée, a aussi balayé comme " puérile " l'idée que les " difficultés " de LFI viendraient " parce que je ne suis pas assez poli ".

"Au-delà de la forme, martiale, Jean-Luc Mélenchon a donné quelques gages sur le fond pour apaiser les tensions". "J'avoue que j'ai consacré beaucoup d'énergie au groupe parlementaire ", a-t-il dit, rappelant l'élection de Mathilde Panot comme vice-présidente du groupe parlementaire pour le décharger de certaines tâches.

C'est plutôt l'illisibilité (ou les ambiguïtés) des positions LFI sur l'Europe qui n'ont pas pris et, plus encore, un positionnement politique qui est arrivé à épuisement.

Ce week-end, peu de militants ont remis ouvertement en cause Jean-Luc Mélenchon.

Mais les intervenants au micro, tout en saluant les annonces, ne se sont pas privés d'attaquer certains manquements.

"Le rôle de Jean-Luc Mélenchon est particulier, parce qu'il est celui qui a pensé et construit la France insoumise", rappelle le jeune élu. "Clémentine Autain a toute sa place dans nos discussions, le mieux est encore d'y participer", tacle-t-il. "Le but n'est pas de faire une direction politique figée mais d'assurer un espace de refondation dans lequel tous les insoumis pourront s'impliquer", détaille-t-il, alors que Clémentine Autain, l'une des figure de LFI, a déclaré sur BFMTV "ne pas savoir" comment Adrien Quatennens avait pu accéder à cette fonction.

Recommande: