14 jeunes à l'eau, un disparu — La police charge

24 Juin, 2019, 18:40 | Auteur: Sue Barrett
  • Nantes: au moins 14 personnes tombent dans la Loire lors d'une intervention de la police à la fin de la fête de la musique

Dans la nuit de vendredi à samedi, aux alentours de 4H00 du matin, les forces de police étaient intervenues pour mettre fin à une soirée électro qui se déroulait dans la ville, sur un quai de la Loire. "A la demande du ministre de l'Intérieur, l'IGPN a été saisie sur les opérations de maintien de l'ordre à Nantes à l'occasion de la Fête de la musique", a déclaré ce lundi après-midi le ministère de l'Intérieur.

Dans des circonstances encore floues, quatorze personnes sont alors tombées à l'eau avant d'être repêchées par les secours.

Selon une de ses amies contactée par France 3, le jeune homme de 24 ans prénommé Steve "s'est rendu à la fête de la musique avec un ami, qui était encore avec lui 15 minutes avant qu'il ne disparaisse, il était environ 4h". Sa disparition était également signalée sur Twitter. Au petit matin, quatorze personnes ont en effet chuté dans la Loire, au niveau du quai Wilson, après une intervention de la police pour faire cesser un concert. "Il y a eu des échanges de coups et on ne sait pas qui est à l'origine du départ de l'échauffourée", a dit à l'AFP Samuel Raymond, coordinateur de l'association "Free Form" qui intervient sur les rassemblements festifs locaux.

Interrogé sur l'antenne de France Bleu Loire Océan lundi matin, le préfet de Loire-Atlantique Claude d'Harcourt a précisé que les policiers étaient intervenus une première fois à 4 heures du matin et que la musique avait été coupée.

Les forces de l'ordre ont essuyé des jets de bouteilles et de pavés, ils ont répliqué avec des gaz lacrymogènes. "Mais la musique a été rallumée", d'où l'intervention des forces de l'ordre, a-t-il précisé. Dans la cohue, des personnes sont tombées dans la Loire.

En revanche, Claude d'Harcourt ne remet pas en cause la façon dont les forces de l'ordre sont intervenues: "Les forces de l'ordre interviennent toujours de manière proportionnée". Les individus eux-même sont immaîtrisables et je pense que c'est ce qu'il s'est produit l'autre soir.

Recommande: