Huawei, victime de Trump, voit plonger ses ventes

19 Juin, 2019, 16:08 | Auteur: Aubrey Nash
  • Fiche technique sur Huawei ses revenus annuels et par région et son poids sur le marché des téléphones mobiles

Les livraisons à l'international de smartphones de Huawei vont chuter de 40%, a calculé Ren Zhengfei, sans préciser sur quelle période. Il faut dire que les ventes de smartphones représentent quelque 45% de ce chiffre d'affaires.

L'impact sera réduit dans son marché domestique qu'est la Chine.

Cette interdiction a obligé des entreprises telles que Google Alphabet Inc.et le concepteur britannique de puces ARM à restreindre ou à cesser leurs relations avec Huawei.

Pour ce faire, Huawei pourrait bien s'appuyer sur le développement de son propre système d'exploitation mobile, Hongmeng OS, qu'il a enregistré auprès des autorités européennes et dans au moins neuf autres pays selon les données de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

A cause des sanctions américaines qui entrent dans le sillage des tensions commerciales entre Washington et Pékin, le fleuron de la technologie chinoise qui a réussi à se hisser à la deuxième place du classement mondial des smartphones devant Apple et juste derrière Samsung, a dû revoir ses ambitions à la baisse.

Du côté de Huawei Belgique, on tient à relativiser la tendance. "Depuis un an, la croissance de nos ventes en Belgique s'affiche à plus de 20%", indique Jurgen Thysmans, le porte-parole de la division consommateur de Huawei Belgique.

"Dans les deux années qui viennent, l'entreprise réduira sa production de 30 milliards de dollars", a déclaré lundi le fondateur du géant chinois des télécoms, Ren Zhengfei, lors d'une conférence au siège du groupe à Shenzhen (sud de la Chine). En 2018, les ventes du groupe chinois dépassaient les 95,3 milliards d'euros.

Ren Zhengfei, le fondateur et patron de Huawei, a estimé que les démêlés de son entreprise avec les États-Unis pourraient avoir un impact énorme sur son activité dans les prochains mois. "En 2021, nous retrouverons notre vitalité afin de servir l'humanité", a promis M. Ren, un ancien ingénieur de l'armée chinoise qui a fondé le groupe de télécoms dans les années 1980.

Les Etats-Unis ont interdit à leurs entreprises de fournir des technologies au groupe chinois.

Recommande: