Lorient : émouvantes obsèques pour le petit garçon tué par un chauffard

15 Juin, 2019, 11:26 | Auteur: Lynn Cook
  • 13:03Accident mortel de Lorient. La passagère interpellée Le Telegramme La passagère du chauffard présumé de Lorient a été interpellée à Caudan

Elle était recherchée avec son compagnon depuis l'accident qui a coûté la vie à l'un des deux enfants, dimanche 9 juin, Gaëlle a été arrêtée mercredi 12 juin au soir.

Plus de 500 personnes, la plupart membres de la communauté franco-turque, ont assisté hier à Lorient dans le Morbihan aux obsèques du petit garçon de 10 ans tué dimanche par un jeune conducteur qui a pris la fuite et qui est toujours recherché par la police.

Elle est effective ce vendredi soir à l'issue de son audition par le juge d'instruction, pour le chef de non assistance à mineurs de moins de 15 ans en danger. Le chauffard, lui, est toujours en fuite, malgré l'importante mobilisation policière.

Le second, âgé de 7 ans, est grièvement blessé.

La procureure de la République de Lorient Laureline Peyrefitte a confirmé à l'AFP que l'interrogatoire de la jeune femme était terminé. Elle encourt une peine maximum de sept ans d'emprisonnement. Elle a été arrêtée par les forces de l'ordre après s'être présentée spontanément chez un habitant de Caudan, dans le Morbihan. Mardi, la police avait lancé un appel à témoins pour retrouver les deux suspects et diffusé leurs photos.

Les enquêteurs ont, eux, pu identifier lundi le chauffard, un homme qui "avait emprunté le véhicule de sa mère alors qu'il n'est pas titulaire du permis de conduire", selon le parquet de Lorient.

La police est toujours à la recherche du conducteur de la voiture, un homme de "1m80, corpulence normale, de type eurasien, teint mat, cheveux noirs". Jeudi après-midi, une marche blanche a réuni environ un millier de personnes à Lorient.

En fuite il est recherché dans le cadre d'une enquête ouverte pour divers faits d'infraction routière liés à l'accident et pour "homicide et blessures involontaires aggravées" par plusieurs circonstances dont le délit de fuite.

"En tant que mère, ça m'a touché. En venant ici, à cette marche blanche, j'ai voulu soutenir la famille", a dit Sandra Aladin, 34 ans de Lorient, venue avec ses trois filles et sa sœur.

L'accident était intervenu alors que le véhicule circulait à vive allure sur une voie réservée aux bus et avait percuté dans un premier temps une autre voiture en sortie de rond-point, sans faire de blessés, avant de faucher les deux enfants sur un trottoir. Lors de sa garde-à-vue, la passagère aurait assuré ne pas avoir été séquestrée par le conducteur et ignorer où se trouvait ce dernier.

Recommande: