Grève des femmes en Suisse : une première depuis près de 30 ans

15 Juin, 2019, 08:53 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le 14 mai dernier de première manifestations pour demander l’égalité femmes  hommes avaient un lieu un peu partout en Suisse. AFP  Fabrice Coffrini

Les femmes suisses sont appelées, vendredi 14 juin, à faire grève pour défendre leurs droits.

Le point d'orgue de la mobilisation a été une marche en fin de journée dans plusieurs villes, dont Berne, devant le siège du gouvernement et du Parlement.

Les députés ont décidé de marquer leur soutien à l'initiative en faisant une pause de 15 minutes. De nombreux parlementaires ont arboré des badges féministes ou sont venus vêtus de violet, tout comme la ministre de la Défense, Viola Amherd. En effet, la première et dernière manifestation féministe de l'histoire suisse a eu lieu il y a vingt-huit ans jour pour jour, le 14 juin 1991. La ministre de la Police et Justice, Simonetta Sommaruga, a quant à elle salué les militantes à la gare locale. "Beaucoup de femmes peuvent être licenciées au retour de maternité (.) avec l'idée qu'elles seront moins disponibles", déplore une manifestante. Dans certaines villes, des crèches sont fermées, tandis que les écoles assurent un service minimum. Cette mobilisation avait abouti à l'entrée en vigueur en 1996 de la loi sur l'égalité au travail.

Portées par la vague #Metoo, la nouvelle génération poursuit le combat initié par leurs aînées il y a presque trente ans, vers une égalité salariale qui n'est toujours pas atteinte. Les femmes sont payées en moyenne 20% de moins que les hommes dans le pays.

Helvetia est en grève et n'est plus disposée à représenter la Suisse.

En 1991, cet écart était d'environ un tiers. Mais en 2019, les droits des femmes posent encore question.

Mais le congé paternité n'existe pas et les places en crèche, limitées et coûteuses, sont un handicap majeur pour l'activité professionnelle des femmes. Et ce n'est qu'en 1971 qu'elles ont obtenu le droit de vote. Le Forum économique mondial (WEF) a estimé vendredi que les "changements ont été trop lents" en Suisse, appelant le gouvernement et les entreprises à "remédier à cette situation".

Recommande: