Greta. Une veuve étrange * - Cinéma

14 Juin, 2019, 19:54 | Auteur: Sue Barrett
  • Cinéma : dans

Un sac à main abandonné dans le métro, en réalité un appât pour attirer cette jeune fille crédule dans l'antre de Greta, une femme bien sous tous rapports, du moins en apparence, interprétée par Isabelle Huppert. Alors qu'on l'attend dans un registre intimiste dans Frankie de l'Américain Ira Sachs (sortie le 28 août), la voilà dans un thriller psychologique volontiers grinçant de l'Irlandais Neil Jordan (À vif) qui semble avoir goûté la prestation tout à la fois drolatique et inquiétante de l'actrice dans Elle (2016) de Paul Verhoeven, film qui l'avait beaucoup exposée au public américain, nomination aux Oscars oblige. Greta Hideg, veuve, la soixantaine, vit seule dans un appartement cossu. En ouvrant un placard, Frances fait une découverte qui la pousse à prendre ses distances. Elle est accueillie chaleureusement par Greta dans son petit logement de Brooklyn au charme suranné.

La réalisation efficace de Neil Jordan, l'auteur d'Entretien avec un vampire, Michael Collins ou plus récemment Ondine, repose sur une série d'oppositions. La démence affichée de Greta lui permet d'amuser (involontairement) lorsqu'elle multiplie les dialogues et attitudes grotesques, mais ce côté parodique n'est pas du tout assumé.

Dans le rôle de la psychopathe, Isabelle Huppert s'en donne à cœur joie face à une Chloë Grace Moretz rapidement effrayée par la tournure des événements.

Un peu de tension lorsque la meilleure amie de Frances est traquée, mais rien de palpitant dans l'ensemble, la brève intrusion d'un détective privé ne servant qu'à augmenter la liste des victimes d'une femme démente.

Recommande: