Des substances toxiques et indésirables dans les cosmétiques — Que Choisir

14 Juin, 2019, 13:40 | Auteur: Jonathan Ford
  • Cosmétiques toxiques ou sains un guide pratique pour faire le tri dans la salle de bain

Elle a donc publié un guide pour "donner les clés au consommateur" et lui permettre de choisir ses produits cosmétiques du quotidien plus facilement.

Un produit cosmétique sur trois contient des perturbateurs endocriniens, des substances toxiques irritantes ou fortement allergisantes. Afin de redonner la capacité à choisir les produits les plus sûrs à tous les consommateurs, y compris à ceux qui n'auraient pas l'application QuelCosmetic, l'UFC-Que Choisir a sélectionné parmi les 170 000 références de son application, 171 produits cosmétiques du quotidien (dentifrices, shampooing, déodorants, crèmes hydratantes, après-rasages ...), passés au peigne fin. Ce document " donne les clés pour garantir à chaque profil de consommateur et pour chaque usage une utilisation en toute sécurité", promet l'organisme.

Des exemples? Le propylparaben a été retrouvé dans des crèmes hydratantes comme le lait hydratant Mixa intensif peaux sèches anti-dessèchement ou encore dans le shampoing Neutrogena T/Gel 2-en-1 pour cheveux secs et fragilisés. "Malgré les alertes exprimées par les scientifiques, pas moins de 143 substances préoccupantes restent encore autorisées du fait de la lenteur des procédures européennes et du lobbying des industriels", a déploré l'organisation dans un communiqué publié mardi 11 juin. L'association plébiscite ainsi le Shampooing Labell 2 en 1 abricot pour les enfants de la marque Intermarché, qui est à acheter " les yeux fermés", tout comme la mousse Pro-tech system haute précision de Mennen.

Parmi les 143 substances qui inquiètent UFC-Que Choisir, le dioxyde de titane trouve une place particulière.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir tire la sonnette d'alarme.

Recommande: