Un âge pivot à 64 ans — Réforme retraite

13 Juin, 2019, 07:00 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le gouvernement veut vous inciter à travailler jusqu’à 64 ans avant de prendre votre retraite

Le gouvernement réfléchirait à un système incitant à travailler plus longtemps, sans pour autant bouger l'âge de départ légal à la retraite de 62 ans.

Ce changement représente une nouvelle mesure-choc dans la réforme des retraites.

Le principe tel que révélé par Challenges (mais qui n'a pas été confirmé par le gouvernement) est le suivant: une " borne d'âge " est fixée à 64 ans.

Ce n'est pas un mystère, la future réforme des retraites doit inciter à travailler plus longtemps.

Travailler deux ans plus? "Cela permet d'équilibrer financièrement le système et d'éviter les déficits prévus dans les décennies à venir", a annoncé à Challenges un proche du dossier. Dès la conférence de presse d'Emmanuel Macron à l'issue du Grand Débat national, le 25 avril 2019, le chef de l'Etat avait fait remarquer que le Haut-commissaire chargé de la réforme des retraites à points, Jean-Paul Delevoye, estimait "le point d'équilibre " financier du régime de traite "autour de 64 ans ". Selon Challenges, l'âge légal resterait fixé à 62 ans et ceux qui partiraient entre 62 et 64 ans toucheraient une pension moindre, contrairement à ceux qui partiraient à 64 ans et pourraient bénéficier d'un bonus. Jean-Paul Delevoye souhaitait instaurer uniquement une surcote à partir de l'âge légal de départ à la retraite, aujourd'hui 62 ans, une idée considérée comme moins punitive et qui était chère aux organisations syndicales. Le gouvernement envisage même d'appliquer l'âge de 65 ans à l'horizon de 2037. Une information que n'a pas confirmée le haut-commissariat à la réforme des retraites.

Plusieurs syndicats sont fortement opposés à ce scénario, jugé " hypocrite " puisque c'est une manière de reculer l'âge de départ à la retraite sans le dire. En cas d'adoption de la loi cette année, le nouveau système entrerait en vigueur au 1er janvier 2025.

Recommande: