Donald Trump laisse entendre qu'il pourrait davantage taxer les vins français

13 Juin, 2019, 08:09 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le président américain Donald Trump pourrait augmenter les taxes sur les vins français

Alors Yves après les voitures allemandes, Donald a décidé de s'en prendre au vin français qu'il veut taxer.

" La France taxe beaucoup le vin et nous taxons peu le vin français ", a déclaré le président américain sur CNBC". Ce n'est pas juste. Et donc il a assuré qu'il préparait quelque chose pour lutter contre cela. Une mauvaise nouvelle pour les viticulteurs bourguignons, charentais ou encore ligériens dont les Etats-Unis sont le premier marché en valeur pour les exportations.

Les exportations de Merlot et de champagne pourraient diminuer après que le président Trump a laissé entendre qu'il pourrait augmenter les tarifs sur les vins français. Ainsi, en novembre dernier, Donald Trump avait déjà fait état du déséquilibre commercial existant entre la France et les États-Unis dans le domaine des produits viticoles. En réalité, le déficit commercial ne s'accumule pas d'une année sur l'autre, et il est légèrement inférieur à ce qu'affirme le président des Etats-Unis, mais atteint mensuellement environ 50 milliards de dollars (44 milliards d'euros). Ce n'est pas juste, il faut que ça change!

Ses commentaires lundi interviennent alors que les Etats-Unis et l'Union européenne doivent engager des négociations formelles pour trouver un accord commercial.

L'accès des vins américains au marché de l'Union européenne "se fait dans les mêmes conditions" que pour les vins de la plupart des pays fournisseurs comme l'Australie ou l'Argentine, conformément aux règles de l'OMC, souligne par ailleurs la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (FEVS). Le problème, c'est que la France rend très difficile pour les États-Unis de vendre ses vins en France et impose de gros tarifs, alors que les États-Unis facilitent la vente de vins français.

"Aux États-Unis, le pays qui importe le plus de vin européen, les droits de douane sont de 5,3 centimes à 14,9 centimes de dollar par bouteille, avec des variations en fonction du pays spécifique et du degré d'alcool".

Le marché américain, à l'inverse, n'est pas aussi ouvert qu'il en a l'air.

Les États-Unis reconnaissent effectivement les marques déposées mais pas les appellations d'origine, ce qui constitue un frein pour les produits français.

L'Amérique étant le plus grand marché pour les vins de l'UE, les tarifs américains pourraient avoir un impact significatif sur les vignobles français.

Pour Paris, maintenir la compétitivité de ce secteur important pour l'économie française reste en revanche un enjeu.

Recommande: