Écologie, PMA, impôts : les priorités d'Édouard Philippe

13 Juin, 2019, 06:41 | Auteur: Aubrey Nash
  • Édouard Philippe devant le Parlement pour lancer

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé des baisses d'impôts sur le revenu pour les classes moyennes qui permettront d'atteindre le chiffre "historique " de 27 milliards de réduction de la fiscalité sur les ménages sur le quinquennat. "Le taux d'imposition de la première tranche de l'impôt sur le revenu, qui regroupe 12 millions de foyers, sera abaissé de trois points. Cela représente un gain moyen par foyer de 350 euros, soit, à ce niveau, un tiers de l'impôt en moyenne", a-t-il expliqué.

"Les cinq millions de foyers de la tranche suivante bénéficieront d'un gain moyen de 180 euros", a-t-il ajouté, précisant que ces baisses seraient votées dans le projet de loi de finances pour 2020. Les arbitrages seront rendus au "début du mois de juillet" par les ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin.

Merci à l'Assemblée nationale pour sa confiance.

Fermeture programmée de la centrale nucléaire de Fessenheim et des quatre dernières centrales à charbon de France, objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans la production d'électricité à l'horizon 2035: Edouard Philippe a égrené des mesures en faveur de l'environnement déjà annoncées mais pas encore mises en oeuvre. S'appuyant sur les idées de Pascal Canfin, il a surtout annoncé la refonte totale des aides à la rénovation énergétique et exprimé l'ambition du gouvernement en la comparant au " succès de Jean-Louis Borloo " avec l'Agence de la rénovation urbaine (Anru), sans pour autant dire si le gouvernement y consacrerait autant de milliards.

Concernant l'éolien en mer, "nous pourrons (.) augmenter le rythme des futurs appels d'offres à un gigawatt par an", a-t-il par ailleurs souligné.

A cette fin, les produits en plastique jetables seront bannis de l'administration dès 2020 et la future loi antigaspillage, à venir à l'Assemblée nationale, prévoira la possibilité d'imposer l'incorporation de plastique recyclé dans les bouteilles à usage unique, a dit Edouard Philippe.

"Nous avancerons, en lien avec l'UE, pour rendre le Nutri-Score obligatoire".

"Promettant à nouveau un changement de méthode qui associe davantage et qui semble surtout signifier un " changement de ton ", avec moins "d'arrogance ", Edouard Philippe a de nouveau tenté d'appeler au " dépassement des anciens clivages ".

Autre confirmation - sans plus de précisions -, le plafonnement de l'indemnisation chômage pour les salariés "qui perçoivent les salaires les plus élevés et qui sont en mesure de retrouver un emploi plus vite que les autres". Et cocher, d'ici aux municipales de mars 2020, une bonne dizaine d'engagements pris par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Le principe est simple: un euro cotisé ouvrira les mêmes droits pour tous. "Il y a peu à attendre de ce président et ce Premier ministre qui ont déjà annoncé dès avant cet après-midi que le cap ne changerait pas", dénonce le premier secrétaire du PS Olivier Faure. En matière de retraites, l'âge légal sera maintenu à 62 ans, mais un "âge d'équilibre" sera défini en dessous duquel s'appliquera une décote et au-delà une surcote pour les pensions.

Très attendue par sa majorité, la loi de bioéthique, avec l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, sera examinée au Parlement dès la fin septembre, la réforme des institutions étant, elle, repoussée à plus tard.

Recommande: