Radiohead diffuse des sons inédits pour contrer le chantage d’un hackeur

12 Juin, 2019, 10:06 | Auteur: Sue Barrett
  • Radiohead au Glastonbury Festival au Royaume-Uni en juin 2017

Un chantage qui n'a pas impressionné le groupe, qui annonce sur Facebook la mise en ligne de ces enregistrements inédits, à la demande, sur Bandcamp. La raison? Couper l'herbe sous le pied à un hackeur qui menaçait de diffuser les archives musicales.

Radiohead a reconnu avoir été piraté: depuis une semaine, un hacker détenait 18 minidiscs contenant "l'ensemble des sessions d'enregistrement" de l'album OK Computer.

"Nous avons été piratés la semaine dernière". Quelqu'un a volé des archives des minidisques de Thom datant environ de l'époque d'OK Computer et aurait exigé 150 000 dollars américains [près de 200 000 dollars canadiens] en échange de leur non-diffusion, a indiqué mardi, sur Twitter, le guitariste Jonny Greenwood.

Ces 18 minidiscs, compilés et archivés par Thom Yorke lui-même, contenaient des démos, des esquisses et des versions alternatives inédites des morceaux de OK Computer.

Ainsi, les internautes peuvent, pendant 18 jours, télécharger l'intégralité des 18 heures pour la somme de 18 livres, soit 30 dollars canadiens. Mardi, ils pouvaient aussi les écouter gratuitement en streaming. L'opération peut difficilement être taxée d'arnaque marketing: la totalité des fonds récupérés seront reversés à l'association activiste Extinction Rebellion, dont l'objectif est la lutte contre le réchauffement climatique et la protection de la biodiversité.

Extinction Rebellion porte trois revendications au Royaume-Uni: que le gouvernement "dise la vérité " sur l'état d'urgence climatique, l'élaboration d'un plan d'action pour réduire à zéro les émissions nettes de gaz à effet de serre d'ici 2025 et la création d'"assemblées citoyennes " qui, aidées d'avis scientifiques, se prononceraient sur des questions climatiques.

Recommande: