Comment Google veut faciliter la recherche d'emploi

10 Juin, 2019, 16:57 | Auteur: Aubrey Nash
  • Recherche d'emploi

Le géant américain vient de lancer ce vendredi 7 juin dans son moteur de recherche une nouvelle fonction "Jobsearch" afin de faciliter la recherche d'un emploi.

Bref, un outil banal en apparence, mais qui rendra certainement de précieux services à tous ceux qui recherchent en emploi en leur évitant d'écumer manuellement de multiples sites, d'autant qu'il est particulièrement bien conçu. Mais il suffit de taper "emploi" dans la barre de recherche, ou simplement le libellé d'un poste et sa localisation, pour faire apparaître l'outil, habillé d'une bannière bleue facilement identifiable. La fonctionnalité principale est l'utilisation de critères de tri, par nature de contrat (stage, CDD, CDI etc.) ou encore par date, afin de s'assurer que les annonces sont encore d'actualité. Google assure faire des mises à jour régulières pour éviter toute déconvenue. En ce qui concerne un troisième filtre, celui du salaire, il est difficile de le mettre en place en France étant donné que cette information est rarement communiquée dans les descriptifs en France.

Comme souvent avec Google, la question se posera de savoir si cette intégration de la consultation d'offres d'emploi dans la recherche verticale ne provoquera pas l'ire de sites spécialisés. Au total ce sont plusieurs centaines de milliers d'offres d'emploi qui sont disponibles.

Des plateformes déjà existantes comme HelloWork, Cadremploi ou encore Pôle Emploi peuvent maintenant bénéficier de référencements avantageux. Pour ce faire, le moteur multiplie depuis un an les partenariats avec les spécialistes nationaux du secteur: Pôle emploi et ses 680 000 offres en ligne actuellement, Monster, HelloWork (Regionsjob, Parisjob, Cadreo), Figaro Classifieds ou encore Ouest-france-emploi.com. Google veut également éviter la redondance d'annonces: " Lire plusieurs fois une même offre parasite la lecture alors nous avons organisé notre page de résultats pour éviter toute duplication", a confié au "Parisien ", le responsable des partenariats chez Google France, Florian Pagès.

Recommande: