" "Télécoms. Poutine dénonce des tentatives de " chasser " Huawei des marchés mondiaux

08 Juin, 2019, 18:27 | Auteur: Lynn Cook
  • La reine d'Angleterre Elizabeth II et le président américain Donald Trump lors de la commémoration du Débarquement le 5 juin 219 à Portsmouth

Le besoin est d'autant plus crucial dans un contexte de ralentissement économique en début d'année et de baisse de popularité du président russe.

Rappelant qu'il avait assisté en avril à la remise d'un doctorat honorifique de l'Université Tsinghua à M. Poutine, M. Xi a dit que l'Université Tsinghua et l'Université d'Etat de Saint-Pétersbourg - qui sont respectivement son alma mater et celle de M. Poutine - sont des représentantes exceptionnelles des établissements d'enseignement supérieur de Chine comme de Russie.

Après son programme moscovite, Xi Jinping partira pour l'ancienne capitale des tsars: il sera jeudi et vendredi l'invité d'honneur du Forum économique de Saint-Pétersbourg, le principal rendez-vous des affaires en Russie auquel 17.000 personnes sont attendues.

Engagé dans un bras de fer commercial avec Donald Trump, le président chinois Xi Jinping s'est employé mercredi avec "son meilleur ami" Vladimir Poutine, également en froid avec les Américains, à donner un "nouvel éclat" à l'entente russo-chinoise.

Il s'est montré aussi conciliant sur plusieurs dossiers internationaux, notamment avec les Européens, assurant que ce n'était pas "un problème" de ne pas être invité aux cérémonies du 75e anniversaire du Débarquement ou appelant à "tourner la page" de relations très difficiles avec Londres.

Il est resté par contre ferme dans ses critiques vis-à-vis des Etats-Unis, qui boudent le forum, sur le Venezuela ou sur le désarmement, avertissant que la Russie est prête à laisser expirer en 2021 le traité nucléaire START. Le coût de ces projets - déclinés en 12 catégories, dont la santé et les infrastructures - approche les 400 milliards de dollars d'ici à 2024, dont 115 milliards doivent venir d'investissements privés, russes ou étrangers.

Craintes de "récession" Ces projets sont essentiels car l'économie russe a fortement ralenti en début d'année.

Après avoir signé avec son homologue une déclaration commune ouvrant "une nouvelle ère" de leurs liens, Vladimir Poutine a salué devant la presse des relations qui ont "atteint un niveau sans précédent".

Il a cité le système judiciaire, mis en cause pour avoir arrêté des investisseurs du fonds Baring Vostok pour une affaire relevant, a priori, du différend commercial. Car il s'agit d'"un signe de respect particulier pour la Russie", a assuré le président russe. La délégation américaine, traditionnellement une des plus importantes, devrait néanmoins rester fournie.

"Dans les circonstances actuelles, les deux parties devraient approfondir la coordination stratégique, non seulement pour sauvegarder les intérêts de la Chine et de la Russie, mais aussi pour défendre les normes internationales fondamentales et la justice, ainsi que la paix, la sécurité et la stabilité dans le monde", a déclaré le président chinois.

Selon le centre de recherche Arm Control Association, les États-Unis comptent 6550 têtes nucléaires, et la Russie 6850.

Recommande: