L'Angleterre craque aux prolongations, les Pays-Bas en finale — Nations League

07 Juin, 2019, 09:13 | Auteur: Sue Barrett
  • FBL-ENG-PR-BRIGHTON-MAN CITY

Grâce à Memphis Depay, double passeur, la jeune garde néerlandaise a dompté la relève anglaise (3-1 après prolongation) jeudi lors d'une demi-finale haletante en Ligue des nations, avec le droit d'affronter le Portugal dimanche en finale.

L'Angleterre craque finalement, avec le concours involontaire de plusieurs joueurs: Stones veut éliminer Depay mais celui-ci prend le contrôle du ballon et sollicite Pickford qui repousse sur Promes qui se jette mais c'est Walker qui marque contre-son-camp (97e).

Malgré l'ouverture du score de Rashford sur penalty (0-1 à la 32e), De Ligt se rattrapait en égalisant de la tête sur un corner de Memphis (1-1 à la 73e).

C'est cruel pour les Anglais mais mérité pour les Pays-Bas, dominateurs et proches d'un premier trophée officiel depuis l'Euro-1988, trente et un ans après.

Mais la "classe biberon " de l'Ajax Amsterdam, avec De Ligt, Frenkie de Jong ou Donny van de Beek, n'a-t-elle pas dompté en Ligue des champions la Juventus Turin de Ronaldo?

En finale, les Pays-Bas affronteront le Portugal, vainqueur hier de la Suisse sur le même score. Et le capitaine néerlandais Virgil Van Dijk, récent vainqueur de la C1 avec Liverpool, n'est-il pas de taille à museler la superstar portugaise et à se poser en rival pour le Ballon d'Or?

Pendant plus d'une heure, les Néerlandais n'ont rien fait de leur domination, trop maladroits dans la finition, à l'image du Lyonnais Depay. Après s'être fait chiper le ballon aux abords de la surface, Matthijs De Ligt a commis l'irréparable en taclant irrégulièrement Marcus Rashford.

En tribune, cela a fait chavirer les milliers de supporters anglais, dont la présence en nombre à Porto et Guimaraes a été source d'incidents épars, "fermement" condamnés par la Fédération anglaise de football.

L'Angleterre peut faire le break en seconde période mais Sancho n'arrive pas à tromper le portier néérlandais qui capte bien sa tête après un service de Delph (54e). Ce sont donc les prolongations qui vont départager les deux Nations.

"C'était une soirée incroyable, avec tous les rebondissements du match".

Au retour des vestiaires, la rencontre s'animait et les Pays-Bas pensaient pouvoir obtenir un penalty.

La grande finale a pourtant tendu les bras à l'Angleterre, notamment sur le but annulé de Lingard. Le défenseur central de Manchester City John Stones perd le ballon dans sa propre surface sur une erreur d'inattention. Pickford effectue la parade mais le ballon revient dans les pieds de Promes, qui reprend avec beaucoup de réussite le cuir avant que l'Anglais Kyle Walker ne le propulse dans son propre but (2-1).

Recommande: