"Saybie", l'histoire miraculeuse du plus petit bébé au monde

01 Juin, 2019, 11:56 | Auteur: Jonathan Ford
  • Saybie plus petit bébé à être venu au monde en vie ne pesait que 245 grammes à la naissance. AFP  Sharp HealthCare  HO

Elle a défié la chance avec peu ou pas de problèmes de santé.

La vie de sa mère étant en danger à cause de complications, le foetus avait été extrait du ventre en urgence par césarienne à l'hôpital Sharp Mary Birch de San Diego en Californie. Une naissance plus tôt que prévue, à seulement 23 semaines et trois jours de grossesse.

Selon le registre des plus petits bébés au monde, tenu par l'université américaine de l'Iowa, "Saybie" a battu le record mondial précédemment détenu par un enfant né en 2015 en Allemagne, qui pesait 7 grammes de plus qu'elle. "Ils m'ont dit que je souffrais de pré-éclampsie, c'est-à-dire, que je faisais de l'hypertension, ce qui peut souvent causer la mort chez les femmes enceintes.", a expliqué la maman de Saybie. "On a amélioré la survie des bébés prématurés, on a diminué les séquelles lourdes mais on se retrouve avec beaucoup d'enfants qui peuvent avoir des difficultés dans leur développement, en particulier au moment de l'intégration scolaire", a en effet expliqué à franceinfo Jacques Sizun, chef du service de néonatalogie et réanimation pédiatrique du CHU de Brest.

"Mais cette heure est devenue deux heures, qui sont devenues une journée, qui s'est transformée en semaine", raconte la mère dans une vidéo diffusée par l'hôpital.

Saybie ayant été identifié comme un micro-prématuré, les médecins craignaient les problèmes médicaux qui pourraient se poser, tels que saignements du cerveau, problèmes pulmonaires, infections et problèmes cardiaques généralement rencontrés par les micro-prématurés.

Le bébé, pourtant grand prématuré, s'est développé. "Sur son berceau, un écriteau indiquait " minuscule mais puissant " et les infirmières l'appelaient avec émotion " un miracle ".

Après cinq mois passés en soins intensifs, Saybie a pu récemment quitter l'hôpital, au grand bonheur de ses parents: "Nous allons rentrer chez nous". Sa mère est heureuse de l'avoir.

Recommande: