Cannes : "Parasite", détonnante Palme d'or d'un palmarès politique

26 Mai, 2019, 21:09 | Auteur: Sue Barrett
  • Une sculpture en forme de Palme d'or géante est posée sur une scène éclairée

Au terme des douze jours de cette 72e compétition marathon et intense, voici le palmarès des principaux prix.

Le jury, présidé par Alejandro G. Iñárritu, a remis ses récompenses ce samedi soir au palais des festivals à Cannes lors de la cérémonie de clôture présentée par Edouard Baer. C'est Catherine Deneuve qui a remis la Palme d'or 2019 à "Parasite" de Bong Joon-Ho. "Je suis très honoré, j'ai toujours été très inspiré par le cinéma français, je remercie Henri-Georges Clouzot et Claude Chabrol", a commenté Bong Joon-ho, premier cinéaste de son pays à décrocher la suprême récompense cannoise. La Franco-sénégalaise Mati Diop remporte elle le Grand Prix pour "Atlantique", là aussi un premier film, poétique et engagé.

A Montfermeil en Seine-Saint-Denis, on est ravi du prix du Jury décerné au film "Les Misérables" de Ladj Ly.

"Nuestras Madres" de César Díaz. Il concourait dans la Semaine de le critique. "Ce dernier avait choisi de remettre une Mention Spéciale au film " It Must be Heaven " d'Elia Suleiman avant d'auréoler Céline Sciamma du Prix du Meilleur Scénario pour " Portrait de la Jeune Fille en Feu ". Il se met en scène en cinéaste palestinien. "Déjà remarquée à Cannes pour " Bande de filles " et " La naissance des pieuvres", la jeune femme poursuit son ascension. On applaudit aussi l'actrice anglo-américaine Emily Beecham, récompensée pour Little Joe, où elle incarne une phytogénéticienne ayant maille à partir avec une fleur. Portrait très personnel et émouvant d'un cinéaste en crise.

Absence d'Almodovar (pffff) et du chinois Diao Yinan qui méritait sans doute davantage le prix de la mise en scène que les frères Dardenne - dont on aime beaucoup le film mais enfin. " Ce film est une ode à la vie", a déclaré sur scène Luc Dardenne. " Alors que le populisme identitaire et les crispations religieuses montent, nous avons souhaité filmer un appel à la vie, ce qui est aussi la vocation du cinéma". Son film sera en salle le 18 septembre. Elles ont passé la porte et j'ai vu le futur", Palme d'or du court-métrage:"La distance entre le ciel et nous " du grec Vasilis Kekatos.

Recommande: