ARM arrête sa collaboration avec Huawei; cette fois, la Terre tremble !

23 Mai, 2019, 13:41 | Auteur: Aubrey Nash
  • HUAWEI CONFRONTÉ À LA DÉFECTION DE CERTAINS DE SES FOURNISSEURS

"ARM se conforme à toutes les dernières réglementations établies par le gouvernement américain", aurait déclaré un représentant de l'entreprise, cité par The Verge.

Le South China Morning Post rapporte par ailleurs mercredi que Huawei travaille sur un système d'exploitation pour remplacer Android qui sera prêt d'ici moins d'un an.

La BBC affirme que l'entreprise britannique - filiale de la société japonaise SoftBank - a décidé de suivre le mouvement en demandant à ses employés de ne plus collaborer avec Huawei et ses filiales.

Quant à Huawei, ses dirigeants n'ont pas encore officiellement réagi à ce nouveau coup dur. Des documents internes auraient été transmis aux équipes pour expliquer cette décision de suspendre ses activités avec le géant chinois, afin de se conformer à la décision de la Maison-Blanche. La question reste en suspend pour les processeurs déjà développés par HiSilicon ou déjà achetés auprès des partenaires comme Qualcomm ou Mediatek, aussi sous licence d'architecture Arm.

Huawei dépend de son partenariat avec ARM pour fabriquer ses propres processeurs Kirin, qui sont basés sur l'architecture des processeurs mis au point par ARM.

Bloomberg rapportait vendredi dernier que Huawei s'est préparée aux sanctions américaines en faisant une réserve de processeurs et d'autres composantes électroniques essentielles à sa chaîne de production de téléphones.

Un obstacle " insurmontable " pour Huawei? La production propre de puces chez Huawei pourrait ainsi connaître des problèmes.

Dans l'un des différents mémos envoyés depuis le placement de Huawei sur la liste noire des Etats-Unis, les équipes sont enjointes à contacter les représentants de Huawei pour indiquer qu'elles ne sont plus en mesure d'assurer un quelconque support (dont des mises à jour) ni discuter de détails techniques avec Huawei, HiSilicon ou d'autres entreprises en dérivant.

Pire encore, Huawei avait acheté un grand terrain à Cambridge en Angleterre, pour monter un laboratoire de développement de 400 employés, à 15 minutes du siège de Arm! Cette décision ne devrait cependant pas affecter le prochain processeur de HiSilicon, le Kirin 985, qui devrait être utilisé sur les futurs appareils de la marque.

Recommande: